• Féerix Club: Chapitre 13

    Chapitre 13 :

    Haute voltige

     

    • Allez, dis-nous tout! supplia Irissa.

    • L'attente est parfaitement insupportable, renchérit Talia avec un vigoureux hochement de tête.

    • Hum... je sais pas, dit Lila en s'étirant. J'aime bien me faire désirer.

    • Allez, on est curieuses, on veut tout savoir et tu le sais bien, dit Sienna en riant.

    Le Féerix Club s'était rassemblé le dimanche matin dans la chambre d'Irissa et avait pris possession de son lit et du confortable tapis étendu à côté. La veille, après qu'elle ait quitté Mervonia, Lila avait tout d'abord refusé de raconter ce qui s'était passé lorsqu'elle s'était retrouvée seule avec l'ancienne princesse du royaume, prétextant la fatigue. Sienna la soupçonnait de vouloir garder pour elle son aventure avant de devoir la partager, et elle ne pouvait pas lui en vouloir, elle-même aurait sûrement fait la même chose. Mais maintenant qu'elle s'était reposée, Lila ne cessait de narguer les quatre amies.

    • Allez! Parle ou je te jette un sort! menaça Irissa.

    Accompagnant le geste à la parole, elle lança à Lila un de ses oreillers dans la figure. La jeune fille l'écarta en riant.

    • Ce ne serait pas plutôt un oreiller? se moqua-t-elle. Ou alors tes sorts ont une nouvelle apparence peut-être!

    Mais voyant que ses amies semblaient toutes prêtes à lui sauter à la gorge pour obtenir les informations qu'elles voulaient, elle finit par céder.

    • Ok, ok, je vais tout vous dire, concéda Lila.

    Les jeunes filles se mirent aussitôt en position pour l'écouter, se calèrent au mieux entre deux coussins ou à plat ventre sur le tapis et fixèrent la jeune fée, tendant vers elle des oreilles attentives.

    • Quand j'ai quitté Nathan pour suivre la princesse, raconta Lila, elle m'a emmenée à l'endroit où reposait son prince. Il était allongé dans un cercueil en verre, dans une clairière. C'était un endroit absolument magnifique. La princesse m'a raconté son histoire, comment elle s'était laissée mourir de chagrin après la mort de son fiancé et comment elle le contemplait depuis cent dix ans, séparée de lui par cet obstacle de verre.

    • Qu'est-ce que c'est triste, soupira Irissa.

    • Vous vous imaginez souffrir pendant plus d'un siècle, vous? demanda Sienna. Souffrir même après la mort... Ca doit être vraiment horrible.

    • J'étais la première personne à qui la princesse parlait depuis longtemps, poursuivit Lila. En fait, elle n'était pas vraiment une mauvaise personne. Elle était très seule, c'est tout. Elle m'a raconté des choses sur mon futur.

    • Quel genre de choses? questionna Talia en levant un sourcil étonné.

    • Euh.. eh bien...

    Pour la première fois depuis qu'elle avait commencé son récit, Lila sembla gênée et ses joues prirent une teinte rose foncé. Irissa se redresse alors à genoux sur son lit, visiblement excitée.

    • Oooh, je sais! Elle t'a prédit ton avenir sentimental, c'est ça?

    Lila rougit de plus belle et Irissa poussa un hurlement de victoire.

    • Je le savais! Je le savais! Même toi tu finiras par t'intéresser aux garçons, je l'ai toujours dit!

    Elle prit la pauvre Lila dans ses bras, qui ne put empêcher cet élan d'affection, et sourit de toutes ses dents en lui demandant:

    • Comment s'appelle le futur heureux élu?

    • J'en... sais rien, avoua Lila. Mais il semble que ce soit un prince.

    Irissa la lâcha aussitôt et recula avec une grimace.

    • Wow, minute! Y'a qu'un seul prince dans les parages et il est pour moi, on est bien d'accord, hein?

    • Mais oui, idiote, la rassura Lila. Je n'ai pas de vue sur Nathan. Je pense plutôt que la princesse s'est trompée, voilà tout.

    • Ce que tu peux être possessive quand il s'agit de Nathan, se moqua Sienna en donnant à son amie un coup de coude dans les côtes.

    • Mais rien à voir! répliqua la jeune blonde en lui envoyant un oreiller dans la figure.

    • Euh... les filles? intervint Melodia. On aimerait écouter la suite.

    Sienna et Irissa mirent fin à leur début de bataille de polochon pour écouter sagement la suite de ce que Lila avait à raconter.

    • J'ai utilisé ma magie pour briser le cercueil de verre et ainsi réunir les deux amoureux. Puis j'ai expliqué à la princesse ce que nous étions venues chercher dans la forêt et elle m'a emmené eà la porte, qui s'est ouverte d'un coup.

    • La question, c'est de savoir pourquoi, remarqua Talia en se massant les tempes. Qu'est-ce qui a déclenché l'ouverture de la porte? Le fait qu'on rentre dans la forêt? Que tu aies brisé le cercueil? Que la princesse ait cessé d'en vouloir à tout le monde? Ou peut-être tout cela à la fois? Ou peut-être même que ça n'a rien à voir et que c'est le fruit du hasard? Ou alors ta magie a pu créer une connexion avec la forêt qui... Hé!

    Un coussin venait d'être propulsé dans la figure de la jeune fée, l'obligeant à arrêter là son discours. Cherchant la coupable des yeux d'un air furieux, Talia fusilla Irissa du regard lorsqu'une expression d'innocence peu crédible se peignit sur le visage de la fée des airs.

    • Ne me regarde pas comme ça, se défendit Irissa. Ca ne sert à rien de passer des heures à faire des suppositions. Quand nous retournerons là-bas, nous verrons bien ce qui se passera quand on sera en face de la deuxième porte et c'est tout.

    Talia n'était visiblement pas convaincue mais elle n'ajouta rien.

    • La suite, vous la connaissez, acheva Lila. Vous m'avez retrouvée dans la clairière juste après que la princesse soit partie et m'ait assuré que la forêt retrouverait son calme.

    • Oui et il s'est encore passé quelque chose à ce moment-là, dit Melodia.

    Lila hocha la tête en signe d'approbation.

    • La clé en or, le reste de la porte, m'a échappée des mains. C'est comme si un aimant l'attirait ailleurs, je ne pouvais plus la garder dans ma main, c'était impossible.

    • Et elle a fini par atterrir dans la main de Diego, songea Sienna en s'allongeant de tout son long.

    • Oui, et j'avoue que j'ignore pourquoi.

    • Qu'est-ce que Diego peut avoir comme lien avec tout ça? se demanda Talia. Il n'a pas de don magique connu, aucune connaissance de la Dimension Enchantée... Quelle est sa place dans tout ça...?

    La jeune fille semblait plus réfléchir à voix haute que s'adresser réellement à ses amies et Irissa la gratifia du même regard malicieux que celui auquel Lila avait eu droit un peu plus tôt.

    • Mais regardez là, celle-ci, minauda-t-elle. On dirait que tu t'intéresses de près à tout ce qui concerne ce cher Diego!

    • Je pense uniquement à notre mission, objecta Talia avec force. Tu devrais y penser un peu plus aussi, d'ailleurs!

    • Ouais, ouais, ouais, répliqua Irissa sans perdre son sourire.

    Talia s'apprêtait à répondre quelque chose mais Sienna prit la parole avant elle.

    • Stop! Pause déjeuner avant de retourner à Mervonia! On élucidera le mystère Diego plus tard, une deuxième porte nous attend aujourd'hui.

    Ni Talia, ni Irissa, ni personne d'autre ne trouva à redire à cette proposition et le petit groupe prit la direction de la salle à manger.

     

    Deux heures plus tard, les cinq jeunes fées foulaient de nouveau le sol de Mervonia. Totalement détendues et vêtues de leurs tenues habituelles, elles se rendirent en ville en se baladant le plus naturellement du monde, comme s'il était parfaitement normal de traverser un miroir magique pour se rendre dans une autre dimension. Pour le Féerix Club en tout cas, l'opération commençait doucement à rentrer dans la routine! Pour leurs amis en revanche, c'était encore une surprise et le groupe s'était accordé pour dire que pendant la semaine, il leur serait difficile d'entrer ainsi dans l'école des fées sans que cela ne soulève d'embarrassantes questions. Leurs expéditions magiques devraient donc être réservées au week-end.

    Nathan et Chris attendaient le groupe aux portes de la ville. Nathan sourit dès qu'il les vit et s'approcha tout naturellement d'Irissa, sous l'oeil scrutateur de Stefan.

    • Nous vous attendions, dit Chris.

    • Nous avons pris des risques hier, déclara Nathan. C'est pourquoi aujourd'hui, nous avons pensé qu'il était préférable que nous préparions notre expédition depuis le palais.

    • J'approuve, dit Stefan. Il ne servirait à rien de prendre à nouveau des risques inutiles.

    Le groupe franchit ainsi les hautes portes de la ville, gardées par d'impressionnants soldats en armure. La ville était animée en ce milieu d'après-midi, les gens souriaient, semblaient heureux. Sienna n'avait encore jamais vue la ville en plein jour et elle avait l'impression de se promener dans un village médiéval. Les habits des gens, surtout, rappelaient cette époque.

    • Quelle belle ville! s'exclama Melodia. Et si animée!

    • Les gens ont entendu parler de ce qui s'est passé à Brecheliant, expliqua Nathan. Ils commencent à reprendre espoir, à croire en l'avenir, pour la première fois depuis trois longues années. C'est ce qui explique leur joie.

    Et en effet, il semblait que le récit des aventures du groupe s'était répandu comme une trainée de poudre dans toute la cité. Partout, les amis entendaient murmurer sur leur passage, percevaient les noms de « Brecheliant » ou de « Prince Nathan ». On les laissait passer dans la cohue, on leur souriait.

    • On est en train de devenir de véritables stars, remarqua Irissa avec un sourire ravi.

    • On ne devrait pas trop se réjouir, objecta Talia. On a la responsabilité de continuer à faire aussi bien maintenant.

    • Et on va très bien s'en sortir, répliqua Irissa.

    • Talia a raison, dit Lila, on ne sait pas ce qui nous attend maintenant. Restons sur nos gardes.

    • Et bien moi, je suis sûre que tout se passera bien, dit Irissa avec conviction, tout en saluant la foule de la main. Nous avons Sienna et son Talisman après tout.

    • Et? questionna l'intéressée. C'est la clé pour venir ici, certes, mais à part ça je ne crois pas être indispensable. Mes pouvoirs ne vous sont pas d'une grande utilité vu le peu que je sais les utiliser...

    Irissa s'approcha d'elle et passa son bras autour du cou de la jeune fille dans un grand geste affectueux.

    • Oui mais tu es notre porte-bonheur en quelque sorte! s'exclama-t-elle. Sans toi, nous ne serions pas venus jusqu'ici.

    • Sans lui, corrigea Sienna en exhibant son précieux médaillon à la lumière du soleil.

    Elle l'admira un moment, plongeant son regard bleuté dans celui, scintillant, du cheval ailé d'argent. Puis brusquement, le médaillon ne fut plus entre ses mains! Sienna sentit un léger courant d'air et presque aussitôt, le bijou avait disparu. Paniquée, elle s'arrêta d'un coup, cherchant des yeux une explication. Bondissant sur le toit d'un étal proche, un jeune homme d'environ son âge s'enfuyait avec son précieux butin, un sourire aux lèvres.

    • Merci bien, damoiselle!

    • Voleur!

    Le cri de la jeune fille fit stopper le groupe, qui comprit en une fraction de secondes ce qui venait de se passer.

    • Il m'a volé mon collier! expliqua inutilement Sienna. Il faut l'arrêter!

    • Je préviens les gardes! s'exclama Nathan.

    • Et nous, on le prend en chasse, décréta Stefan.

    La rapidité du groupe à réagir et à se lancer à la poursuite du voleur fut à la hauteur de ce que le précieux bijou représentait pour lui. Il était impensable de le perdre et Sienna se maudit d'avoir ainsi exhibé le talisman. Cependant, elle n'aurait jamais imaginé qu'une cité comme la capitale de Mervonia pouvait également abriter des voleurs!

    Tout en ruminant ses pensées, la jeune fille s'était élancée dans la rue qu'elle venait de quitter, ses amis la suivant de près. Le nez levé vers le ciel, elle ne perdait pas de vue le pickpocket qui se déplaçait avec une aisance stupéfiante sur les toits des maisons environnantes et semblait presque voler de terrasses en toits pour s'enfuir par les hauteurs de la ville.

    Au début, Sienna crut qu'elle pourrait vite le rattraper, en le coinçant dans une ruelle ou autre part. A un moment ou un autre, il serait bien obligé de descendre! Et courir et sauter sur les toits était de toute façon bien plus épuisant que de fouler la terre ferme. Mais très vite la jeune fille remit en question cette théorie. Le voleur ne semblait pas pressé de quitter les hauteurs de la cité. Il s'y déplaçait même avec une telle aisance qu'il prenait de la distance sur le groupe qui, lui, commençait à avoir de la peine à suivre son rythme.

    • On n'y arrivera jamais de cette façon! s'exclama Sienna. Il a des ailes à la place des pieds, ce n'est pas possible autrement!

    • Et de toute évidence, il n'en est pas à son coup d'essai, haleta Stefan juste à côté d'elle.

    • Il n'est pas le seul à savoir évoluer dans les airs! lança Irissa. Par la magie des Féerix!

    La jeune fille en avait tout simplement assez de courir après ce funambule malhonnête. Il n'était pas dit qu'elle, une fée des airs, se laisserait distancer aussi facilement! Dès qu'elle eut prononcé les mots magiques, un long frisson la parcourut et elle se sentit aussitôt plus légère. Son corps se recouvrit d'une courte tunique pailletée de la couleur du ciel, resserrée à la taille par une large ceinture blanche. Ses pieds quittèrent le sol lorsqu'ils se retrouvèrent enfermés dans d'élégantes bottines bleues. Avec un sourire, Irissa put constater que de petites ailes étaient apparues au niveau de ses chevilles tandis sue d'autres, identiques mais d'une taille plus imposante, poussaient dans son dos. De taille moyenne, légères et efficaces, elles étaient conçues pour voler vite et longtemps, et Irissa le sentit bien, tandis qu'elle s'éloignait du sol et que le vent s'engouffrait dans les manches amples de son costume de fée.

     

    A sa grande surprise, Irissa ne réussit pas à rattraper le voleur plus facilement une fois transformée. Certes, elle allait maintenant bien plus vite que ses amis et se trouvait, du coup, la mieux placée pour lui reprendre le bijou. L'espace d'une poignée de secondes, elle avait d'ailleurs cru y arriver. Le voleur ne s'attendait visiblement pas à compter une fée parmi ses poursuivants et la surprise lui avait fait soudain ralentir l'allure. Mais vif comme l'éclair, il s'était vite ressaisi et avait brusquement viré. Irissa, volant à sa suite à toute allure, avait manqué rentrer dans la façade d'une haute maison mais elle s'était arrêtée à temps. Bien décidée à l'emporter sur le criminel, elle n'avait pas abandonné la poursuite et le suivait maintenant à travers un dédale de ruelles plus étroites, cernées de bâtiments abandonnés, délabrés, reliés parfois entre eux par un réseau compliqué de ponts et de passerelles de fortune. Voler dans cet espace obligeait Irissa à faire preuve de beaucoup d'agilité pour ne pas se cogner; il fallait monter, redescendre, tourner à droite, à gauche, se faufiler, se contorsionner dans tous les sens pour s'engouffrer dans des passages parfois si étroits que seule une personne menue pouvait passer. Et tout ça dans une obscurité grandissante car les façades des immeubles abandonnées se rapprochaient tant que le voleur, toujours aussi à l'aise, pouvait passer d'un bâtiment à l'autre d'un simple bond.

    Tout à coup, la jeune fille fut éblouie par une vive lumière et par mesure de sécurité, choisit de regagner au plus vite la terre ferme. Lorsqu'elle se fut habituée à l'éclat, elle constata qu'elle se trouvait dans une vaste cour circulaire ceinte de maisons délabrées et immenses, qui semblaient prêtes à s'effondrer à tout instant. L'endroit dégageait une telle impression de saleté et de misère qu'Irissa en eut le coeur retourné. La cour était jonchée de flaques de boue, les murs des maisons arboraient une couleur sombre qu'ils n'avaient sûrement pas du temps de leur construction et la plupart des fenêtres étaient cassées sur toutes les façades. Tout en se demandant où elle pouvait bien se trouver, la jeune fée remarqua soudain que le voleur qu'elle pourchassait se tenait tranquillement debout vingt mètres devant elle et qu'il l'observait. Elle fit un pas vers lui mais au même moment, elle sentit un mouvement non loin d'elle. Ca bougeait. Des ombres bougeaient dans la pénombre. Irissa remarqua vite que ces ombres étaient en réalité des personnes vêtues de capes et de manteaux de la couleur de la boue et des murs sales, de sorte qu'elles se fondaient parfaitement dans le paysage. Des hommes, des femmes et des enfants, de tous les âges et qui pour avaient pour points communs une peau mate et une expression inamicale sur leurs visages fatigués. Irissa se tourna en tous sens. Elle était encerclée, piégée.

    • Tu n'as pas l'air rassurée, petite fée, se moqua le voleur.

    Sa voix était grave mais marquait sa jeunesse. Il ne devait pas avoir plus de dix-huit ans. Irissa lui fit face.

    • Je n'ai pas peur de toi! s'exclama-t-elle d'une voix qu'elle s'efforça de rendre assurée.

    Pour toute réponse, le voleur ricana et regarda autour de lui, comme s'il contemplait l'endroit qui n'avait pourtant rien d'agréable pour les yeux. Puis il fixa une nouvelle fois la fée des airs et s'inclina.

    • Très chère représentante de la race féerique, je te souhaite la bienvenue au coeur de la cité de Mervonia, lieu particulièrement représentatif de la ville, la très pauvre et inhospitalière Cité des Voleurs.

    Se redressant, il ajouta, non sans fierté:

    • Mon nom est Nalim, prince de cette cité et tu peux considérer les gens qui t'entourent comme étant mon « peuple ». Tout ce que la ville compte de vauriens, brigands et truands en tous genres est réuni ici.

    Irissa retint son souffle. Elle était coincée dans un véritable coupe-gorge! Le jeune homme qui lui faisait face avait la peau mate de son peuple, un visage attirant avec des yeux bruns en amande et des lèvres minces, encadré par une longue chevelure noire attachée dans le dos. Il était vêtu d'une combinaison en cuir brun largement ouverte sur son torse puissant et portait deux fourreaux à la taille, contenant chacun une dague d'une taille impressionnante.

    • Mon nom à moi, c'est Irissa, répondit la jeune fille, sa voix tremblant de plus en plus. Comme tu l'as dit, je suis une fée et je suis là pour récupérer le médaillon que tu as pris à mon amie. Mes amis seront bientôt là, ajouta-t-elle d'une voix un peu plus forte.

    En disant cela, Irissa avait voulu effrayer son opposant, tout en se rassurant elle-même mais elle doutait de ses propres paroles. Ses amis étaient en route pour la rejoindre, oui, mais ils mettraient du temps avant d'arriver jusqu'à elle. Irissa avait également préféré taire ses nobles origines. Qui sait ce qui pourrait arriver à une princesse dans la Cité des Voleurs de Mervonia?

    • Et quelle valeur a ce médaillon pour toi, jeune fée?

    La voix qui venait de se faire entendre était celle d'une personne bien plus âgée que Nalim: un vieil homme. Irissa tourna la tête en tous sens, mais personne ne sortit du cercle de la foule. Le silence, pourtant, indiquait clairement qu'il lui fallait répondre. Alors la jeune fille déclara, sans quitter la foule du regard:

    • Il appartient à une amie chère et c'est également un bijou magique. Mes amis et moi l'utilisons pour essayer de libérer Mervonia de sa malédiction.

    Un murmure commença à se faire entendre, les gens s'animaient, parlaient à voix basse et une petite silhouette courbée sortit de l'ombre. Elle était vêtue d'une ample robe marron et couverte par une cape blanche. Le vieillard ainsi vêtu s'appuyait sur un bâton pour se maintenir à peu près droit et même ainsi, il n'arrivait qu'à l'épaule d'Irissa, dont il s'approcha. Il la fixa ainsi pendant de longues minutes, avant de souffler:

    • Ton visage inspire l'honnêteté.

    Irissa ne savait plus quoi penser, ni quoi faire. Cet homme pouvait-il ordonner à Nalim de lui rendre le médaillon? Etait-il une sorte de roi?

    • Évidemment, répliqua Nalim, narquois, c'est une fée! Qu'est-ce que son visage pourrait inspirer d'autre?!

    • Et toi jeune prince, tu es un sombre crétin, répondit le vieil homme en se tournant vers lui.

    • Et pourquoi ça? rétorqua Nalim en se dressant de toute sa hauteur, vexé. Parce que j'ai volé un bijou d'une valeur inestimable?

    • Oui, en effet, répondit l'homme. Inestimable car il pourrait sauver tout le royaume. Tu aurais du le laisser aux mains de ceux qui savent l'utiliser. De plus, tu aurais du prévoir que ses propriétaires légitimes ne reculeraient devant rien pour le récupérer. Tu as amené une étrangère ici mais à l'heure qu'il est, le prince de Mervonia est également en chemin.

    • Je vous l'avais dit, intervint Irissa, bien qu'elle ignorait comment le vieil homme pouvait en savoir autant, mes amis m'ont suivie et seront bientôt là.

    • Il ne doit pas trouver le coeur de la Cité! hurla un homme dans la foule.

    • Le prince ne doit jamais venir ici! récria une femme.

    Irissa ne savait plus du tout ce qui se passait, mais les choses semblaient graves et elle se demanda comment elle allait pouvoir récupérer le bijou et s'en sortir en un seul morceau. De toute évidence, la Cité des Voleurs était un lieu secret, où les misérables et les criminels se réunissaient pour vivre ensemble, à l'abri de la police. Si Nathan venait ici, cela signifierait leur arrestation à tous.

    • On n'a qu'à se débarrasser de la petite fée, déclara Nalim. Et adieu les problèmes.

    Irissa tressaillit mais fort heureusement, le vieil homme intervint de nouveau.

    • Non, nous n'allons pas faire ça, dit-il. Elle va repartir comme elle est venue.

    • Quoi?! Mais...

    • Elle a fait preuve de témérité en te suivant jusque dans cet endroit sombre et inhospitalier, continua-t-il d'un ton qui ne souffrait aucune réplique. Alors elle va repartir saine et sauve vers les siens. Toutefois...

    L'homme se tourna vers Irissa et acheva:

    • Le bijou restera avec nous.

    • C'est hors de question, décréta Irissa avec un geste de refus. Si je pars, le collier vient avec moi.

    • Je m'attendais à une réponse de ce genre, concéda le doyen des voleurs. Alors j'ai une offre à te faire. Nasira!

    Une jeune femme, d'une surprenante beauté malgré la laideur des haillons qui l'habillaient, se dégagea de la foule. Comme tous ceux de son peuple, elle avait la peau mate, et de grands yeux noirs en amande, assortis à la longue natte qui pendait dans son dos.

    • Oui?

    • Nasira est la plus rapide de tous, ici, dit le vieil homme à Irissa. Elle va prendre le collier et retourner à l'entrée de la cité, où tu as commencé à suivre Nalim. Si tu y parviens avant elle, elle te rendra le collier.

    • Très bien, j'accepte, répondit Irissa. Je n'ai pas vraiment le choix, de toute façon.

    • Que tu récupères ton bien ou non, je dois être sûr que tu ne parleras à personne de cet endroit.

    • Faites-moi confiance, dit la jeune fée avec un doux sourire, je tiendrai ma langue, personne ne saura rien.

    • Je préfère tout de même avoir une garantie, poursuivit le vieil homme avec un sourire. C'est pourquoi Nalim vous accompagnera, tes amis et toi, dans la suite de votre périple.

    • Pas question!

    La voix de Nalim s'était faite entendre, retentissante. Mais le vieil homme, s'attendant sûrement à une objection, se tourna vers lui et répondit d'une voix plus forte encore:

    • Nalim! Tu es prince uniquement par ma volonté! C'est parce que j'ai choisi de ne plus régner que tu es le chef de cette cité, mais n'oublie pas de qui tu tiens ton pouvoir! Tu feras ce que je dis, un point c'est tout.

    • Mais, Grand-Père...

    • Je ne peux pas vous garantir que le prince Nathan acceptera..., commença Irissa.

    • Tout comme je ne peux pas te garantir que tu récupéreras ton médaillon, répondit l'homme. Mais il est dans notre intérêt à tous que tu fasses de ton mieux, n'est-ce pas? Tu sauras convaincre le prince.

    Pour toute réponse, Irissa lui tourna le dos avec un soupir. Elle détestait cet endroit, donc elle ignorait l'existence il y avait à peine une heure, mais elle était certaine aussi qu'aucune Cité des Voleurs ne pourrait jamais exister à Magix. Elle n'était pas mécontente de partir mais elle savait que tout n'était pas joué, loin de là. Sa rivale pour la course, cette Nasira qu'elle observait du coin de l'oeil récupérer le médaillon des mains de Nalim, était sur son terrain. Elle connaissait les moindres recoins du trajet qu'elles allaient maintenant emprunter, alors qu'elle, Irissa, ne l'avait suivi qu'une fois. Comment pourrait-elle être plus rapide que la jeune voleuse?

    Nasira se plaça à côté d'Irissa et lui adressa un sourire malicieux. Elle était avantagée et elle le savait. Le grand-père de Nalim lança le coup d'envoi de la course et les deux jeunes filles s'élancèrent. Comme Irissa s'y attendait, Nasira partit comme une flèche, elle disparut en un clin d'oeil de la vue de tous. La jeune fée fronça les sourcils et s'envola pour la poursuivre, ses ailes battant frénétiquement dans l'air. Elle entendait Nalim la suivre de près mais comme convenu, il ne cherchait pas à la ralentir. Irissa se concentra donc sur Nasira, qui resurgit brusquement dans son champ de vision, juste devant elle. Puis elle disparut de nouveau, avant de réapparaître. Irissa fronça les sourcils. Les deux jeunes filles se faufilaient, l'une en volant, l'autre en courant et bondissant, entre les immeubles délabrés de la cité des voleurs. Il n'y avait pas d'endroits où se cacher, alors comment Nasira pouvait-elle disparaître par intermittence comme elle le faisait? Irissa l'observa et finit par comprendre lorsque cela se passa à un mètre devant elle. C'était rapide, vraiment très rapide, et il était fort probable que ça aurait échappé à la plupart des gens. Mais la fée des airs avait l'oeil et elle put voir la jeune voleuse disparaître dans un nuage de fumée sombre pour réapparaître quelques mètres plus loin. Elle se téléportait!

    • Bon très bien, se dit Irissa. Si Mademoiselle je-cours-plus-vite-que-mon-ombre a décidé d'utiliser ses talents cachés, je peux en faire autant!

    Sans cesser de voler à toute vitesse, Irissa tendit le bras vers ses jambes et laissa échapper des étincelles dorées à travers ses mains. Les ailes de ses bottines commencèrent alors à s'exciter et à battre dans l'air aussi efficacement que des ailes de colibri. Mue par cette nouvelle propulsion, Irissa redoubla d'efforts, des gouttes de sueur apparurent sur son front tandis qu'elle battait des ailes de plus en plus vite, de plus en plus fort, tout en se tortillant dans tous les sens pour s'échapper du misérable dédale. Enfin, après un temps qui lui sembla interminable, Irissa put voir de nouveau une lumière claire et franche: la lumière du jour, elle quittait le sombre quartier et aperçut un groupe de personnes qui semblait l'attendre. Ses amis! Avec un ultime effort, Irissa accéléra et rejoignit la petit place où le groupe l'attendait. Epuisée, à bout de forces, son costume féérique disparut aussitôt et elle se posa en catastrophe. Nathan accourut et la prit dans ses bras pour l'empêcher de tomber.

    • Irissa! Enfin!

    • J'ai... récupéré... le médaillon, haleta-t-elle avec un sourire, avant de s'évanouir.

     

    Lorsqu'Irissa se réveilla, environ une vingtaine de minutes plus tard, elle était allongée sur les rebord d'une fontaine, à l'ombre, à la sortie de la cité des voleurs. Sa tête reposait sur les genoux de Nathan et ses amis l'entourait. Sienna lui passait un peu d'eau sur le visage. La première chose qu'Irissa remarqua fut que le médaillon de l'Océan pendait à nouveau au cou de la jeune fille.

    • Tu as été impressionnante, la félicita doucement Sienna en suivant son regard. Nasira m'a remis le médaillon sans faire d'histoire. Mais elle avait l'air dégoûtée d'avoir perdu!

    Sienna et Talia éclatèrent de rire. Apparemment, Irissa avait raté un moment assez drôle.

    • Oui, elle ne l'a pas digéré je crois, ajouta Talia. Mais il y a une chose un peu bizarre tout de même.

    • Qu'est-ce que c'est? demanda Irissa.

    • Il n'a pas bougé de là depuis que tu es arrivée, répondit Lila en désignant Nalim du pouce. Il dit qu'il va voyager avec nous. C'est insensé!

    Nalim se tenait à l'écart du groupe, adossé contre une maison, les bras croisés, le regard vers le sol.

    • Il dit vrai, dit Irissa en se redressant doucement. En le pourchassant, j'ai atterri dans la Cité des Voleurs de Mervonia.

    • Tu es sérieuse? interrogea Nathan. Depuis le temps qu'on la cherche, c'est la police qui va être contente!

    • Nalim est le prince de cette cité, poursuivit Irissa en regardant tour à tour chacun de ses amis. Il a été décidé qu'il nous accompagnerait afin de s'assurer que je ne révèle jamais l'emplacement du coeur de cette cité.

    • « Il a été décidé »? releva Nathan. Jamais un prince de Mervonia n'obéira aux voleurs!

    • Mais Nathan, objecta Irissa, ce n'est pas une si mauvaise idée. Nalim est rapide et malin, il pourrait se rendre utile.

    • Ou nous voler à nouveau, répliqua Lila en croisant les bras d'un air désapprobateur.

    • Ca va vous surprendre, mais les voleurs aussi ont un code d'honneur.

    Nalim s'était approché du groupe si discrètement que personne ne l'avait entendu venir.

    • J'ai volé ce médaillon et Irissa l'a repris dans les règles de l'art, poursuivit-il. Nasira a reconnu sa défaite puis elle a rejoint notre cité, je n'ai rien à ajouter. Je vous aiderai à libérer Mervonia et ainsi, je libèrerai également mon peuple, qui est coincé ici comme tous les habitants de cette planète. Après quoi, je rentrerai chez moi.

    Un long silence suivit ses paroles. Irissa, Nalia, Talia, Melodia et Sienna, tout comme Stefan, Diego, Tristan et Nalim regardaient fixement Nathan, qui aurait le mot de la fin.

    • Très bien, finit par dire le prince de Mervonia. Très bien, j'accepte ton aide jusqu'à ce que Mervonia soit libre, après quoi je ne veux plus te voir.

    • J'ai pas l'intention de m'éterniser, ptit prince, sois-en sûr, répondit Nalim avec un large sourire.

    • Je sens que cette collaboration va vite m'insupporter, grogna Nathan entre ses dents.

    • Allons, souris, dit Irissa en se levant et en forçant Nathan à faire de même. Nous avons un nouvel allié, c'est une bonne nouvelle.

    • La seule chose qui me fait sourire est de savoir que tu vas bien, répondit Nathan très sérieusement.

    Irissa faillit répondre quelque chose, mais un événement l'en empêcha. A quelques mètres d'elle, à l'endroit précis où la cité de Mervonia plongeait dans une semi pénombre pour laisser la place à la Cité des Voleurs, apparut une immense porte en bois visiblement très délabré, haute de plusieurs mètres et fermée par un verrou doré. Le verrou explosa dans une gerbe magique dorée et la porte s'ouvrit avant de disparaître. Le groupe contempla le spectacle bouche bée, de même que tous les passants présents sur la place à ce moment-là. Une minute plus tard, la porte s'était réduit à une petite clé en or. Malgré elle, Irissa tendit la main mais la clé n'en prit pas la direction. Au lieu de cela, elle atterrit docilement dans la main de Diego.

    • La Cité des Voleurs... cachait une des portes...? souffla Irissa.

    Nalim lui-même semblait surpris.

    • Alors on en a ouvert une de plus, se réjouit Sienna. C'est une bonne nouvelle!

    • Très bonne, approuva Nalim avec un sourire. Pour fêter ça, je vous propose d'organiser une petite fiesta au château royal, ajouta-t-il malicieusement.

    • Oh oui! Une fête! s'exclama Irissa. Tu es d'accord, hein, Nathan?

    • Hein? Mais? Hé! Attendez! Un voleur dans mon palais?!

    Nathan suivit le groupe de ses amis sans cesser de protester mais, ravi d'avoir ouvert une nouvelle porte, le groupe suivait déjà Nalim vers les hauteurs de la ville, au grand dam du prince de Mervonia.

    Vous avez aimé le chapitre 13 de Féerix Club? Découvrez bientôt la suite dans le chapitre 14: Au secours de la princesse!



    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script><script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
     

  • Commentaires

    1
    loulye07
    Vendredi 16 Septembre 2011 à 09:36
    Merci Lula pour ce super chapitre que tu nous as écrit là ! =) En hâte pour le chapitre 14 ^^ ;) ! Bisous ! Et j'adore le nouveau design de winx magic et la chanson très réussis ^^
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Vendredi 16 Septembre 2011 à 09:41
        merci beaucoup ^^
    2
    Labyflor
    Vendredi 16 Septembre 2011 à 16:59
    Quelle suite! Pleine de rebondissement! Cela valait le coup d'attendre si longtemps! J'attendrai également le temps qu'il faudra pour le prochain chapitre (avec impatience). Bisous. Labyflor.
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Vendredi 16 Septembre 2011 à 18:04
        merci ^^
    3
    Kilaryx
    Vendredi 16 Septembre 2011 à 23:32
    Super suite Lula, j'ai été épatée !!! J'adore la façon dont tu nous fais plonger dans ton histoire et ce chapitre était magnifique, je l'ai littéralement dévoré !!!! Continue comme ça, tu es la meilleure !! vivement la suite !!!
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Samedi 17 Septembre 2011 à 11:45
        merci beaucoup ^^
    4
    juju-la-brune
    Dimanche 25 Septembre 2011 à 03:40
    Super ^^ La suite ! La suite ! Quelle princesse est en danger ? Vont-ils trouver une nouvelle porte ? That is the question ^^
    5
    winx-fan#1-princess
    Mardi 27 Septembre 2011 à 16:11
    troooooop coool!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!t'est la meilleure!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! j'adore tout la musique,et autres je sais vraiment pas quoi dire j'en suis encore emerveillee. faut dire qu'il y a a peine 1 semaine depuis que j'ai decouvert ce site mais c'est carrement top!!!!!!!!!!toutes mes felicitations LULA!!!!!!!
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Mardi 27 Septembre 2011 à 16:28
        merci ^^
    6
    loulye07
    Samedi 8 Octobre 2011 à 17:42
    Pour quand le chapitre suivant à peu près, tu penses ? ;)
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Samedi 8 Octobre 2011 à 18:23
        pas encore commencé darling =)
    7
    loulye07
    Samedi 8 Octobre 2011 à 19:05
    c'est pas grave ^^
    8
    chloes
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 10:50
    j 'ai vraiment hâte que tu fasse le chapitre14!!!
    9
    chloes
    Mardi 25 Octobre 2011 à 19:47
    j 'éspère que tu a plein d 'inspiration pour le chapitre 14!!! et puis le titre est très mistérieux:au secours de la princesse. Ca peut être au secours de quelle princesse? Ca peut être Irissa puisque cé une princesse. Enfin bon, je te laisse le soin d 'écrire la suite de l 'histoire !!! N 'oublie pas de nous prévenir quand tu aura fini d 'écrire le chapitre 14 !!!
    10
    winx-fan#1 princess
    Mercredi 28 Décembre 2011 à 02:55
    Je dois mentionner que vous n'arretez vraiment pas de m'impressionner! Apres avoir lu ce chapitre dont le titre est haute voltige, j'attends impatiemment le chapitre suivant! je n'en doute pas qu'il sera magnifique! Lula nous vous attendons...satisfait nous...encore...comme tu l'as deja fait de nombreuses fois!!!!!! :)
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Mercredi 28 Décembre 2011 à 09:54
        merci beaucoup c'est très gentil ^^
    11
    Punky Winx
    Samedi 4 Février 2012 à 17:34
    Mon dieu j'adore cette histoire! Je viens de dévorer les 13 chapitres et je dois dire que c'est l'une des meilleurs fanfics que j'ai lue. Tant de mystères entourent le Féerix Club... ça me rend impatiente de lire "Au secours de la princesse"!!!
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Samedi 4 Février 2012 à 18:17
        merci, ravie que ça te plaise ^^
    12
    mikan_winx
    Lundi 12 Mars 2012 à 20:14

    Trop bien !!!


    Vas  y Lulla  !!!


    Continue à écrire des histoires aussi magnifique et ne t'inquiète surtout pas des idiotes qui te font des remarques stupides !


    Toute tes fanes vont leur clouer le bec !


    Alors continue !


    Vivement la suite

    13
    Anna
    Samedi 23 Juin 2012 à 13:24
    J'adore ton histoire =DC'est pour quand la suite ??
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Samedi 23 Juin 2012 à 15:15
        je sais pas encore =) bientôt j'espère parce que j'ai très envie d'écrire
    14
    g-gie
    Jeudi 26 Juillet 2012 à 22:34

    merci pour le plaisir que  tu nous procure a travers la lecture de tes superbes textes. j'espere que l'inspiration soit votre alie dans la redaction du 14 chapitre de l'histoire feerix. presque 1 an depuis que nous attendons ce chapitre. je souhaite que bientot il sera termine.   :) 
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Vendredi 27 Juillet 2012 à 08:21
        je sais désolée =/
    15
    Ilona
    Dimanche 18 Novembre 2012 à 21:51
    À tu une date pour le prochain chapitre? j ai adoré tes chapitres j ai hâte de voir la suite je croi que j ai compris qui est l enfant de l océan à vrai dire c est évidemment non? Sa n'a serai pas SIANNA? Merci pour ce plaisir que tu nous procure 'merci beaucoup Ilona 
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Dimanche 18 Novembre 2012 à 22:06
        merci beaucoup =) par contre ya pas de Sianna dans mon histoire :D
    16
    Ilona
    Lundi 19 Novembre 2012 à 18:39
    Excuse moi je me suis trompé c est Sienna bonne chance pour la suite que j attends  avec impatience  merci pour ce bonheur que tu nous donne à travers ton histoir
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Mardi 20 Novembre 2012 à 10:56
        ça me touche beaucoup =)
    17
    Flora 852
    Vendredi 18 Janvier 2013 à 20:25
    J'adore !!!!!  Il sort quand le chapitre 14 ?
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Samedi 19 Janvier 2013 à 09:09
        quand j'aurai le temps d'écrire =)
    18
    victoria21
    Mardi 2 Juillet 2013 à 21:40
    Salut Lula C'est Victoria21 je voulais savoir où tu en était avec le chapitre 14 de Féerix Club
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Mardi 2 Juillet 2013 à 22:14
        toujours au même point. Je passe mes journées à bosser pour essayer de m'en sortir financièrement, ça me laisse pas le loisir d'écrire =/ malheureusement la crise est partout
    19
    victoria21
    Jeudi 4 Juillet 2013 à 19:04
    je comprends parfaitement ce n'est pas toujours facile la vie il faut de l'argent pour vivre alors fais ce que tu as à faire et prends tout le temps qu'il te faut pour écrire a+
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Jeudi 4 Juillet 2013 à 20:20
        merci ^^
    20
    Winxféerie
    Samedi 6 Juillet 2013 à 07:10
    Je te plain ma pauvre Lula mais ne t'inquiète pas, tout problème a une solution tout comme chaque porte a une clé LOL et puis a mon avis avec tes produits qui rendent jaloux plus d'uns sur Zambara, tu vas vite remontée et en plus, mener une vie normale de toute adulte, écrire une super histoire, tenir une super boutique en ligne, être la créatrice du meilleur blog Winx c'est pas facile. Prend ton temps même si ont est très pressés ont sait prendre notre mal en patience ;)
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Samedi 6 Juillet 2013 à 08:28
        merci pour le soutien ^^
    21
    winxmania
    Dimanche 18 Août 2013 à 15:33
    Je suis in love cest quand la SUITE!!!!!
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Dimanche 18 Août 2013 à 16:41
        bientôt =)
    22
    majda
    Jeudi 1er Mai 2014 à 13:18
    Quand est-ce que tu vas sortir le chapitre 14? Je suis impatiente!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :