• Féerix Club: Chapitre 8

    Chapitre 8 :

    Le Féerix Club prend de la hauteur!

     

    Sienna n'eut aucune difficulté à retourner à Alfea. Après un dernier regard sur le royaume de Mervonia, elle s'était dirigée vers le miroir et, doucement, avait passé sa main au travers, puis son bras et finalement, le reste de son corps. L'étrange femme avait bien raison de parler de « porte ». Même si cela était assez étrange de passer au travers d'un miroir, c'était absolument indolore et apparemment sans danger. Le monde caché de l'autre côté, par contre, était peut être dangereux... Sienna le trouvait enchanteur mais elle savait que les apparences pouvaient la tromper. Elle décida donc d'en parler à ses amies et de recueillir leur avis. Dipsy la suivant de près, elle se précipita dans la cour de l'institut.

    Le soleil chauffait agréablement l'école et la cour avait des allures de plage au vu nombre d'étudiantes occupées à se prélasser. Sienna repéra assez vite ses amies à leurs jolies tenues pastels aux motifs vichy. Elle-même portait une tenue assortie du même style. Talia et Melodia partageaient un banc et, assises tout près l'une de l'autre, lisaient un livre de magie. Irissa était étendue sur un deuxième banc et soignait son bronzage. Quant à Lila, elle était assise sur la margelle du puits à souhaits, au milieu de la cour, et jouait avec une fleur. Sienna les rejoignit, sourire aux lèvres, ravie d'avoir trouver seule un moyen d'entrer dans le miroir et d'avoir compris que son médaillon en était la clé, bien qu'elle ne sache pas expliquer pourquoi.

     

    • Les filles, je dois vous dire quelque chose! s'exclama-t-elle.

    • Qu'est-ce qui t'arrive? demanda Lila, en relevant la tête vers elle.

    • Je suis passée de l'autre côté du miroir, annonça fièrement Sienna en croisant les bras sur sa poitrine.

     

    A côté d'elle, Dipsy hocha frénétiquement la tête. Melodia et Talia relevèrent le nez de leur livre. Irissa, elle, ne bougea pas.

     

    • Venez avec moi, je vais vous montrer! enchaîna Sienna. J'avais raison, on ne peut passer que si on a le médaillon de ma mère. Je ne sais pas pourquoi, mais c'est lui qui ouvre le passage.

     

    Les filles semblèrent hésiter et échangèrent des regards, se demandant quoi faire. Finalement, la réponse vint d'Irissa, qui se redressa et s'appuya sur un coude.

     

    • Moi je n'irai nulle part, on a bien vu qu'il n'y avait rien d'autre dans ce couloir qu'un miroir, dit-elle. Et Miss Noria n'arrête pas de faire des rondes, j'ai pas envie de me faire remarquer dès le premier jour... pour rien.

    • Mais Irissa je te jure que..., commença Sienna, sans savoir comment elle allait finir sa phrase pour convaincre la jeune fille.

     

    Lila, Talia et Melodia retournèrent à leurs activités et Irissa s'allongea de nouveau. Sienna les contempla un instant. Elle n'avait pas de preuve, pas de photo, rien pour justifier ses dires. Elle n'avait que sa parole, et ça ne suffisait apparemment pas... Personne ne l'avait vue entrer dans le miroir, elle y avait bien fait attention. Et personne ne l'avait vue en ressortir, le couloir n'étant pas un axe principal, il était très peu utilisé. Pourtant, il y avait bien quelqu'un qui l'avait vue... Sienna aurait pu parier que les fées ne la croiraient pas si elle en parlait, mais au point où elle en était, ça ne pouvait pas être pire. Elle prit donc une profonde inspiration et se lança:

     

    • J'ai rencontré une femme là-bas, dit-elle. Elle m'a dit que ce qui se trouvait de l'autre côté du miroir était le royaume de Mervonia, et qu'il se trouvait dans la Dimension Enchantée.

     

    Lila, Talia et Melodia relevèrent brusquement la tête.

     

    • La Dimension Enchantée? répéta Talia.

    • Mais c'est un mythe! s'exclama Melodia.

    • C'est ce qu'elle m'a dit, répliqua Sienna en haussant les épaules.

    • C'est quoi cette dimension? interrogea Lila. Je n'en ai jamais entendu parler.

    • Oh non, la Terre est trop éloignée de la magie pour que tu connaisses cette légende, répondit Talia en passant une main dans ses cheveux. Ma mère m'en a parlé il y a longtemps, c'est une très ancienne légende. Notre univers, la Dimension Magique, ne serait pas unique, d'après cette légende. On dit qu'il existe une autre dimension située juste à côté de la nôtre mais personne ne s'y est jamais rendu. On pense d'ailleurs qu'elle n'existe pas et que ce n'est qu'un conte inventé par des voyageurs.

    • Super, le miroir t'a raconté une légende, commenta Irissa en baillant.

    • Mais, Irissa, Sienna n'aurait jamais pu entendre parler de ça sur Terre, objecta Melodia. Et ce royaume, Mervonia, elle n'a pas pu l'inventer..

     

    Irissa se redressa à moitié et dévisagea Melodia.

     

    • Qu'est-ce que je dois comprendre? Qu'il y a peut-être un passage vers une autre dimension caché dans l'école?

    • Disons qu'il faut envisager sérieusement cette possibilité, affirma Talia. Parce que Sienna n'a pas pu inventer ça, alors si on la croit pour cette histoire de dimension, il faut lui faire confiance pour le reste, c'est logique.

     

    Irissa passa une main sur son front, comme pour réfléchir, puis demanda:

     

    • Sienna, quand tu es passée de l'autre côté... Tu savais si tu pourrais revenir?

    • Euh... non, avoua Sienna en rougissant. Mais comme vous ne me croyiez pas, j'ai pris le risque, pour prouver que je ne mentais pas.

     

    Irissa soupira.

     

    • Il est hors de question qu'on aille toutes se promener dans une autre dimension si on ne sait pas ce qui nous y attend, surtout toi.

    • Tu crois qu'on devrait en parler aux professeurs? questionna Lila.

    • Si on en parle, ils voudront garder mon médaillon puisque c'est la clé..., marmonna Sienna en baissant les yeux.

    • Mais si on n'en parle pas, et que ce passage présente un réel danger, on est dans notre tord, dit Talia.

    • Alors essayons d'en savoir plus, mais sans y retourner pour le moment, décida Irissa. J'arrive pas à croire que c'est moi qui vais dire ça mais... on devrait faire des recherches à la bibliothèque...

     

    Le groupe éclata de rire, puis Melodia redevint sérieuse la première.

     

    • Impossible, dit-elle. C'est le 1er jour de l'année scolaire, la bibliothécaire d'Alfea fait l'inventaire.

     

    Comme chaque fois, Sienna s'étonna que la jeune fille en sache autant sur les coutumes d'Alfea, mais elle ne dit rien.

     

    • Bon et bien, il ne nous reste plus qu'à aller à Magix! La bibliothèque municipale a une très grande collection, on trouvera surement des réponses là-bas.

    • Magix? La ville de Magix? demanda Sienna.

     

    Irissa se leva et la prit par le bras.

     

    • Et oui, Magix City, il est temps que tu découvres cette ville de rêve! dit-elle.

     

     

    « Magix. La plus grande ville de la planète du même nom et aussi la ville la plus neutre de la dimension. Toutes les races, toutes les créatures, tous les âges y étaient mêlés. Magix, la ville la plus incroyable de la Dimension Magique, avec ses immeubles ultra modernes, ses magasins et centres commerciaux partout, ses petits restaurants connus des couples, ses nombreuses salles de fête et de spectacles, ses ambassades, ses autoroutes aériennes que l'on ne retrouve nulle part ailleurs, ses trottoirs larges et bitumés, ses allées commerçantes semblables à celles de la Terre... Magix. La ville futuriste et moderne qui semble avoir été bâtie hier mais qui existe depuis des centaines d'années, la ville la plus en avance de son temps, la plus moderne de la dimension. Magix. La fabuleuse cité où « être une fée moderne » signifie avoir une vie active ponctuée par le shopping, les sorties entre amies et les mille et un tour de magie. Magix... »

     

    Voilà à peu près en quels termes Sienna découvrit Magix pour la première fois. Une navette faisait sans cesse l'aller retour entre la ville et l'école des fées. Les jeunes filles s'y rendirent et trouvèrent des places assises et, pendant tout le trajet, Irissa décrivit Magix avec enthousiasme. Chacun de ses « Magix » était ponctué d'un soupir d'envie. Pourtant, la jeune fille ne s'était pas rendue dans cette ville depuis des années mais elle n'en gardait que des bons souvenirs, comme Sienna le découvrit bien vite. La jeune fée passa tout le trajet les mains contre la vitre, le nez collé sur le carreau comme si elle voulait passer à travers, à écouter les descriptions enflammées d'Irissa tout en voyant la ville s'approcher de plus en plus. Lorsqu'enfin la navette s'arrêta dans le centre-ville et que les cinq jeunes filles en sortirent, Sienna prit un malin plaisir à observer les gens vivre leur vie. La plupart étaient de simples passants tout ce qu'il y avait de plus ordinaire mais certains recouraient à la magie pour tantôt garer leur voiture, calmer leur enfant en pleurs ou se frayer un chemin dans la foule. Les yeux arrondis de curiosité de Sienna firent rire Irissa et sourire Melodia.

     

    • Quel est ton verdict sur cette ville? demanda cette dernière.

    • Eh bien..., commença Sienna.

     

    Elle se tourna vers ses amies et poursuivit:

     

    • C'est assez curieux en fait, j'ai presque l'impression d'être encore à Gardenia. Mais une version hyper futuriste de Gardenia.

    • Tu aimes ta ville non? questionna Talia. Alors ça veut dire que tu te plais à Magix?

    • Je ne sais encore rien de cette ville, mais oui, je lui trouve un certain charme, répondit Sienna avec un sourire.

    • A partir d'ici, je laisse Talia nous guider, déclara Irissa. Mes souvenirs ne remontent pas assez loin pour que je vous emmène moi-même à la grande bibliothèque.

     

    Talia croisa les bras et arbora un sourire moqueur.

     

    • Oh, parce qu'à un moment de ta vie tu as su où se trouvait la bibliothèque, toi? demanda-t-elle innocemment.

    • J'aurais pris la peine de la chercher si c'était une bibliothèque de magazines tendance, répondit Irissa en plaçant ses mains sur ses hanches avec un faux air indigné.

     

    Le Féerix Club éclata de rire et prit le chemin de la bibliothèque dans la bonne humeur. Située à côté du musée, la Grande Bibliothèque de Magix était un vaste bâtiment qui contenait l'une des plus importantes collections de livres et documents magiques de toute la dimension. Répartie sur trois étages, elle offrait des espaces de travail nombreux et confortables. De plus, ses horaires étaient assez larges pour permettre de consulter les ouvrages presque vingt quatre heures sur vingt quatre. En tant que chercheurs, les parents de Talia pouvaient même y accéder à toute heure et la bibliothèque n'avait plus aucun secret pour la jeune fée. Ses quatre amies, en revanche, eurent un murmure impressionné quand elles y entrèrent.

     

    • Je commence à comprendre pourquoi les étudiants de Magix ont toujours les meilleures notes! s'exclama Lila. On doit pouvoir en faire des recherches ici!

    • Chut! souffla Talia en posant un doigt sur sa bouche. Il ne faut pas parler trop fort, sinon on va se faire jeter.

     

    Elle désigna du doigt de petites créatures volantes, d'une dizaine de centimètres, qui volaient un peu partout dans les étages. On aurait dit des sortes de lutins entourés d'un halo de lumière dorée et vêtus d'une tunique et d'un petit bonnet bleus. L'un d'eux s'approcha du groupe et leur lança un regard désapprobateur avant de reprendre son chemin en volant.

     

    • Mais qu'est-ce que c'est? interrogea Sienna en regardant le lutin s'éloigner, légèrement ahurie.

    • Ce sont les gardiens de la bibliothèque, répondit Talia. Ils s'occupent de gérer les prêts des livres, de guider les gens... Mais ils ont un mauvais caractère, il vaut mieux éviter de les contrarier.

    • On a besoin d'eux pour trouver ce qu'on cherche? demanda Melodia.

    • Non, suivez moi, je sais où on pourra trouver ce qu'on cherche, répondit Talia. Même si le département des légendes n'est pas ma section préférée, je préfère les faits prouvés scientifiquement et vérifiables de manière rationnelle.

     

    Face à une telle intelligence scientifique, Sienna se doutait bien que sa parole ne valait pas lourd. Mais les filles avaient fait le déplacement jusqu'à Magix pour trouver des informations qui viendraient confirmer ses dires, et elle leur en était reconnaissante. Le petit groupe monta un escalier vers le premier étage. En chemin, Irissa commença à s'éloigner pour aller en direction d'un jeune homme, par ailleurs charmant, qui partait dans une autre direction. Mais Talia la retint par le bras et lui indiqua le rayon que le jeune homme venait de quitter. On n'y trouvait que des livres traitant de la magie noire et des sorts occultes. Avec une grimace dégoutée, Irissa déclara qu'elle ne sortirait jamais avec un sorcier et les cinq jeunes filles poursuivirent leur chemin.

    Le département consacré aux légendes et mythes était relativement petit, il ne comptait que deux rayons assez sommairement remplis, et une grande table pour consulter les livres.

     

    • Si on ne trouve rien ici, il va falloir regarder les récits de voyageurs dans la section géographie mais ce sera alors un travail de fourmi..., soupira Talia.

    • Voyons déjà ce qu'il y a ici, déclara Lila.

     

    Avec un silence respectueux des personnes qui étudiaient ou travaillaient autour d'elles, les jeunes fées commencèrent leurs recherches. Le titre des ouvrages ne faisait bien sûr jamais référence à la Dimension Enchantée, elles devaient donc ouvrir divers volumes qui pourraient les aider, et tourner page après page en quête d'informations. La diversité des légendes qu'elles rencontraient les captivaient et les éloignaient parfois de leur but, surtout Sienna. Captivée par ce qu'elle lisait, elle se plongeait parfois durant plusieurs minutes dans la lecture d'une légende, même en ayant constaté que cette-ci ne traitait pas de Mervonia. Sa fascination pour la magie ne faisait que grandir à chaque minute qui passait et, sans vraiment s'en rendre compte, elle se détachait avec une facilité surprenante des mises en garde contre la magie que ses parents lui inculquaient depuis son plus jeune âge.

    Finalement, après un long moment, Melodia mit la main sur les informations qu'elles recherchaient. Elle avait déniché un vieux livre, assez petit et intitulé « Trésors d'ailleurs ». En dehors de quelques chapitres consacrés à des objets précieux, mythiques la plupart, qui seraient cachés dans la Dimension Magique, le livre évoquait dans un court passage un trésor bien particulier...

     

    • Les filles! s'exclama Melodia. Ecoutez ça! »

     

    Les quatre filles entourèrent Melodia, qui commença sa lecture.

     

    • Ce livre parle d'un trésor qui s'appelle le Talisman de l'Océan. Ecoutez. « S'il est bien un trésor mythique parmi tous ceux cités précédemment, c'est bien le Talisman de l'Océan. Ce bijou, généralement décrit comme une pièce d'argent ornée d'un cheval ailé et dont l'oeil de ce dernier est remplacé par un saphir, aurait le pouvoir fabuleux d'ouvrir la voie à un autre monde, un autre univers, appelé Dimension Enchantée. Cette dimension, infiniment plus grande que la Dimension Magique, serait l'abri d'une multitude de mondes magiques et comporterait un royaume-mère, lui-même composé de trois royaumes.

    Le Talisman de l'Océan est lié à une très ancienne prophétie qui rapporte que lorsque l'Enfant de l'Océan s'éveillera à la magie, le chemin vers le royaume-mère, normalement fermé, s'ouvrira de nouveau. Les informations sur cette légende et sur cette prophétie sont présentées ici de façon sommaire, conformément aux instructions reçues par l'auteur. Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à consulter la réserve de la bibliothèque de l'école des fées d'Alfea. »

     

    Plusieurs minutes d'un silence abasourdi suivit la lecture de Melodia. Chacune des jeunes filles réfléchissait à ce qu'elles venaient d'apprendre. Puis subitement, toutes se mirent à parler en même temps, dans la plus totale confusion.

     

    • Alors c'était vrai..., souffla Melodia en regardant Sienna.

    • Sienna ne mentait peut-être pas finalement, admit Irissa.

    • On n'en sait pas assez, on a rien de concret, déplora Talia.

    • La réserve d'Alfea... les élèves n'ont pas le droit y aller je crois..., commença Lila.

    • L'Enfant de l'Océan... Encore?! s'exclama Sienna.

     

    Après avoir échangé quelques regards entre elles, les cinq filles éclatèrent de rire car aucune n'avait compris ce que les autres avaient dit. Une chose était sûre: ce qu'elles venaient d'apprendre ne les laissaient pas indifférentes! Toutefois, leur fou rire ne plut guère aux gardiens de la bibliothèque et l'un d'eux vint leur demander de quitter les lieux immédiatement. Irissa tenta de négocier « Mais ce n'était qu'un petit fou rire innocent... » mais choisit de suivre ses amies dehors lorsque les gardiens se réunirent par dizaines autour d'elles.

     

    • Pfiou, j'ai bien cru qu'ils allaient nous attaquer, dit-elle une fois dehors, en passant une main sur son front. Ca a des pouvoirs ces machins là?

    • Ces... « machins », comme tu dis, ont assez de pouvoirs pour te faire regretter de te moquer de leur taille, oui, répondit Talia en croisant les bras d'un air désapprobateur.

     

    Irissa haussa les épaules et le groupe se dirigea ensuite vers la terrasse d'un café afin d'y déguster une glace, tout en échangeant leurs impressions sur ce qu'elles venaient de découvrir. Sienna, bien qu'encore émerveillée par la ville qui l'environnait, ne la voyait presque plus pour le moment, trop concentrée qu'elle était sur ce qu'elle venait d'apprendre.

     

    • Irissa, tu dois admettre que Sienna n'a pas menti, dit Melodia en regardant sa coupe de glace se vider au rythme de sa gourmandise. Elle n'a pas pu inventer cette histoire de Dimension Enchantée puisque même à la bibliothèque de Magix on peut trouver un livre qui en parle. A moins qu'elle y soit allée avant nous et se soit tapée des heures de recherche pour monter un mensonge crédible, ajouta-t-elle avec un sourire.

     

    Sienna s'apprêtait à protester vigoureusement, soudain sortie de ses pensées, mais le clin d'oeil que Melodia lui fit l'incita au calme. Irissa, elle, avait les yeux perdus dans le vague.

     

    • Non, bien sûr que non, je ne pense pas une chose pareille, dit-elle. Et si elle dit vrai pour ça, elle dit aussi surement vrai pour le reste. Il y a donc un passage secret à Alfea qui mène vers une autre dimension... Quelle histoire...

    • Il faudrait qu'on en sache plus avant de décider de ce qu'on fait, déclara Talia. Et surtout avant que l'une d'entre nous emprunte ce passage à nouveau. Ce serait trop dangereux. L'auteur est un certain S. Alishtar. Il faudrait qu'on fasse des recherches sur lui...

    • La réserve de la bibliothèque d'Alfea nous apporterait des renseignements supplémentaires, dit Lila à voix haute en faisant tourner sa cuillère dans son coulis de chocolat. Quelles chances on a de pouvoir y aller pour trouver ce qu'on cherche?

    • Aucune, répondit naturellement Melodia. La réserve abrite des livres et parchemins rares. Personne ne peut les consulter sans l'autorisation de la directrice et elle ne donne cette permission qu'aux étudiantes de dernière année qui font des recherches poussées sur la magie.

     

    Sienna ne suivait la conversation que d'une oreille, écoutant les avis échangés par ses amies. Des dizaines de questions se pressaient dans sa tête et elle savait qu'elle allait devoir prendre la parole. Elle nota au passage la connaissance de Melodia sur le fonctionnement d'Alfea et résista à peine à la tentation de lui demander d'où lui venait ces connaissances. L'après-midi s'écoulait paisiblement et les filles dégustaient leur glace. La conversation changea de sujet et Sienna décrocha complètement, ignorant ce que disaient les jeunes fées. Elle ne leur apporta de l'attention que lorsque Melodia suggéra de tout raconter à la directrice ou à Flora.

     

    • Non, dit doucement Sienna.

     

    Relevant la tête de sa coupe, elle put voir quatre paires d'yeux braquées sur elle.

     

    • Je... Si on pouvait éviter d'ébruiter ça..., marmonna-t-elle en passant une main dans ses boucles bleues d'un air gêné.

    • Mais pourquoi? demanda Talia.

     

    Sienna détourna la tête. Comment poursuivre cette conversation sans dévoiler les raisons qui l'amenaient à se protéger à Alfea? Elle prenait un certain plaisir à être là, à manger une glace, comme n'importe quelle jeune étudiante « normale » de n'importe quel monde, qu'il soit magique ou non. Elle aurait même été prête à se dire que finalement, son séjour à Alfea ne serait pas forcément des plus désagréables avec la compagnie du Féerix Club. Mais comment les choses allaient-elles évoluer une fois que Melodia, Lila et Talia connaîtraient les vraies raisons de sa présence à Magix?

     

    • Ton pendentif, ce ne serait pas le Talisman de l'Océan? demanda doucement Irissa.

     

    Surprise, Sienna écarquilla les yeux et releva brusquement la tête vers la jeune fille, en portant inconsciemment une main sur sa poitrine, là où se trouvait le pendentif.

     

    • Que.. Comment...? balbutia-t-elle.

    • Et bien la légende disait que c'était ce bijou qui ouvrait le passage vers une autre dimension, or tu nous a dis que quand tu ne le portait pas, le miroir restait clos, dit Irissa sans quitter des yeux la jeune fille.

     

    Sienna se sentit soudain terriblement soulagée. Irissa la croyait enfin! Peut-être pourrait-elle lui raconter plus en détail ce qui lui était arrivé... Mais les autres? Pouvait-elle aussi leur faire confiance?

     

    • Bon, puisqu'on a fini de manger, je propose que l'on aille se poser dans un coin tranquille et un peu moins fréquenté, dit-elle en se levant et en s'étirant.

     

    Les jeunes filles approuvèrent et se mirent en route. Elles marchèrent un bon moment, trainant au hasard des rues et finirent par arriver près d'un square fleuri. Irissa s'approcha alors de Sienna et marmonna:

     

    • Si tu ne veux rien raconter, tu n'y es pas obligée tu sais. On se débrouillera pour prendre une décision sans tes confidences, rassure-toi.

    • A vrai dire, j'ai bien réfléchi, dit Sienna. Et je ne pense pas que ce soit une bonne idée de ne rien vous dire. Je crois même que ça vous mettrait en danger...

     

    Irissa n'ajouta rien et une fois arrivée dans le petit parc, les cinq fées s'installèrent dans un coin à l'écart où deux bancs se faisaient face, entourés de haies de rosiers. L'après-midi était bien entamée, la soirée n'allait plus tarder à venir mais les filles avaient un peu de temps pour flâner avant de devoir rentrer à Alfea. Entourées de l'odeur enivrante des roses, elles se détendirent un moment, admirant le paysage en silence. Melodia et Sienna partageaient un banc, Talia et Irissa étaient assises en face d'elles. Lila, elle, s'était assise dans l'herbe et posait un regard rêveur sur les roses.

     

    • Alors Lila, contente d'être à Alfea? demanda soudain Irissa.

    • Plus que ravie! s'exclama la jeune fille. Je vais pouvoir développer mes pouvoirs ici et apprendre beaucoup de choses.

    • Et comment! Alfea n'est pas la meilleure université de la dimension pour rien, dit Talia. Je n'ose pas imaginer tout ce qu'on va apprendre là-bas qu'on n'aurait pas appris ailleurs.

    • Avec une mère Winx, je ne suis pas sûre que tu aies besoin d'enseignements complémentaires, remarqua Irissa.

    • On a toujours besoin d'enseignements complémentaires, répliqua Talia d'un ton très sérieux.

     

    Ignorant le début de rire moqueur d'Irissa, elle se tourna vers Melodia.

     

    • Et toi Melodia, qu'est-ce qui t'a poussé à venir à Alfea?

    • Euh, et bien...

     

    Sienna regarda la jeune fille aux cheveux couleur lavande, et la détailla presque pour la première fois. Un peu plus petite que les autres, c'était de loin la plus élégante du groupe, une vraie petite poupée! Mais pour l'heure, elle semblait très mal à l'aise et ne lâcha qu'à demi-mots la raison de cette gêne.

     

    • En fait je ne vous l'avais pas dit mais... je suis orpheline. Je viens de Magix. Mais je n'ai plus de parents... et je ne savais pas où aller alors je me suis dit que je pourrais me réfugier sur Terre. C'est là que j'ai rencontré Irissa il y a quelques mois et aujourd'hui, me voilà de retour à Magix. Et voilà. Ce n'est pas quelque chose dont j'aime beaucoup parler, ajouta-t-elle avec un pauvre sourire à l'adresse de Talia.

     

    Sienna baissa la tête, ne sachant pas trop quoi dire. Elle savait bien pourquoi Irissa avait amené la conversation sur les raisons qui poussaient chacune à être à Alfea, en tout cas, elle s'en doutait. Une douce brise vint plaquer ses boucles sur son visage. Elle les repoussa distraitement et prit une profonde inspiration. Après les révélations de Melodia, l'attention restait fixée sur cette dernière et elle sentait le malaise de la jeune fille sans difficulté. Parler de sa propre histoire permettrait au moins de détourner l'attention, mais cela ferait bien sur de Sienna le centre de tous les regards. Etait-elle prête à ça? Peut-être pas. Mais avait-elle réellement le choix?

     

    • J'ai quelque chose à vous dire aussi, commença-t-elle. Mais ce n'est pas facile...

     

    Plusieurs minutes passèrent avant qu'elle ne trouve enfin la force de commencer son récit. Les quatre jeunes filles l'observaient et Irissa l'encouragea d'un sourire.

     

    • Jusqu'à il y a deux jours, j'ignorais totalement que j'étais une fée, expliqua Sienna, le regard baissé vers la pelouse. J'avais passé une très bonne journée avec une amie, à Gardenia, une journée ordinaire... Mais le soir, tout a basculé. Un monstre a attaqué mes parents. Il disait qu'il voulait qu'on lui remette l'Enfant de l'Océan. Mais je ne sais pas ce que c'est, mes parents non plus. J'ai eu peur, je me suis enfui. Puis j'ai fait demi-tour, je voulais aider mes parents. Le monstre s'en est pris à moi. Bloom est alors intervenue pour me défendre. J'étais terrorisée. Quand elle s'est approchée de moi, j'ai créé une sorte de barrière magique sans m'en rendre compte puis j'ai couru hors de la maison.

     

    Sienna sa tut. Son récit n'était pas fini mais elle avait besoin d'une pause. Revivre cet épisode lui faisait mal mais la soulageait aussi un peu. L'effet salvateur de la parole sans doute. Irissa enchaîna et Sienna lui fut reconnaissante de la soulager de ce poids.

     

    • Sienna a dormi chez moi cette nuit là, dit-elle. Puis nous sommes retournées voir ses parents. Les Winx étaient toutes là. Les parents de Sienna ont été pétrifiés ou je ne sais quoi et elles cherchent encore un contre-sort. Et comme le monstre n'a pas été identifié, et qu'on ne sait pas ce qu'il cherche exactement, Bloom a décidé que Sienna serait plus en sécurité à Alfea en attendant qu'elle en sache plus.

    • En faisant mes bagages, j'ai trouvé ce médaillon dans les affaires de ma mère, enchaîna Sienna en leur montrant le fameux pendentif. J'ai senti que je devais le prendre avec moi mais je ne saurais pas dire pourquoi. Je ne suis pas très à l'aise avec la magie, acheva-t-elle avec un rire nerveux, et je ne serai pas là si j'avais vraiment eu le choix, je dois bien l'avouer.

     

    Un long silence suivit ses paroles. Sienna gardait la tête baissée puis elle sentit deux bras l'amener contre Melodia et elle posa la tête sur l'épaule de son amie, se laissant faire.

     

    • Tu as fait preuve de beaucoup de courage, murmura Melodia.

    • L'Enfant de l'Océan, le Talisman de l'Océan qui y est lié et qui ouvre un passage vers une autre dimension, énuméra Talia. Quel peut être le lien avec ta famille?

     

    Sienna secoua doucement la tête pour faire comprendre qu'elle n'en savait rien.

     

    • Ma mère a pu trouver ce collier sans savoir qu'il était magique, supposa-t-elle. Et elle l'aura gardé... Mes parents détestent la magie alors il elle avait su que ce médaillon avait des pouvoirs, elle l'aurait jeté à coup sûr. Le monstre a peut-être senti le bijou, s'est précipité chez moi et a pensé qu'il y trouverait l'Enfant de l'Océan.

    • C'est une théorie qui tient la route, approuva Irissa. Le tout est de savoir d'où vient ce monstre...

    • S'il y a des réponses à ces questions... vous ne pensez pas qu'elles sont dans la Dimension Enchantée? suggéra Lila.

    • Sans doute mais ce serait de la folie d'y aller, répondit Talia en regardant Lila. Il faut en parler à ma mère, à Flora et à Bloom aussi. Les Winx sont assez fortes pour s'y rendre, mais nous, on est que des étudiantes.

    • Mais elles vont devoir me prendre mon médaillon, maugréa Sienna. C'est tout ce qu'il me reste de ma mère pour le moment.

    • Elles te le rendront, la rassura Irissa. Bon alors, on est toutes d'accord pour raconter tout ce qu'on sait à Flora?

     

    Les quatre autres approuvèrent d'un hochement de tête. Sienna se redressa, elle se sentait un peu mieux. Après les confidences de Melodia, elle avait senti qu'elle pouvait faire confiance au Féerix Club. Et après tout, ce qui lui était arrivé n'avait rien à voir avec elle ou ses pouvoirs, ce n'était surement qu'un malchanceux hasard. Il y avait donc peu de chances qu'elle mette ses amies en danger en leur apprenant qu'un monstre s'en était pris à elle et sa famille. Toutefois, elle ne perdait pas de vue qu'elle était dans la Dimension Magique pour sa sécurité et sous la protection de Flora. La Winx voudrait sans doute savoir ce qui se passait, il valait mieux l'en tenir informée.

     

    L'après-midi étant presque achevée, les cinq jeunes filles jugèrent bon de mettre un terme à leur escapade en ville et de rentrer à l'école. Tranquillement, en s'échangeant quelques sourires complices et en prenant le temps de flâner encore un peu, elles arrivèrent à proximité de la gare routière et attendirent la navette qui les ramènerait à Alfea. Elles n'étaient toutefois pas les seules à attendre. Installées sur des bancs non loin des Féerix, quatre autres filles attendaient. Il y avait là une jeune rousse, une jolie blonde et deux autres jeunes filles au look sophistiqué et provoquant. Sienna les observa distraitement, un peu choquée par ce style, et se demanda vaguement comment sa mère réagirait si elle-même portait des vêtements semblables. Sans doute la tuerait-elle sur le champ... L'une des filles tourna la tête dans sa direction et Sienna détourna le regard aussitôt.

     

    • Hep! Toi, là-bas! s'exclama la jeune fille.

     

    D'un même mouvement, les fées du Féerix Club se tournèrent toutes vers le petite groupe, intriguées. Les quatre filles se levèrent et s'approchèrent. Celle qui les avait interpellées s'approcha de Sienna et la prit par le bras.

     

    • On ne t'a jamais dis que ça ne se faisait pas de dévisager les gens?

     

    Sienna fronça les sourcils lorsque la fille serra son bras et se dégagea brusquement.

     

    • Aïe, mais lâche-moi!

    • Selena... Quel « plaisir » de te voir ici..., marmonna Irissa en croisant les bras et en fixant la jeune fille blonde.

     

    Sienna la reconnut à son tour, de même que la jeune rousse qui était derrière elle. Elle était à près sûre, en revanche, de n'avoir jamais vue les deux autres filles à Alfea.

     

    • Ce sont des fées d'Alfea? interrogea la fille qui avait brutalisée Sienna.

    • Oui, en effet, répondit Selena. Mais ne fais pas attention à elles, ce ne sont que des Terriennes sans intérêt.

     

    Les deux filles que Sienna ne connaissait pas éclatèrent de rire et l'une d'elle s'exclama:

     

    • Des Terriennes?! Alfea descend vraiment un peu plus bas tous les ans!

     

    Irissa serra les poings et fusilla la fille du regard. Sienna sentait que les autres fées s'énervaient et elle-même détestait être là à écouter les paroles de cette fille.

     

    • Tu me dégoutes, Selena! s'écria soudain Irissa Comment tu peux trainer avec des sorcières?!

     

    Selena laissa un sourire mauvais apparaître sur son visage, imitée par ses amies.

     

    • Je préfère mille fois la compagnie des sorcières à celle des sous-fées...

     

    Irissa sembla sur le point d'exploser. Elle ouvrait et fermait la bouche comme si elle s'apprêtait à dire quelque chose mais que rien ne venait. Sienna se dit qu'il serait surement bon de l'éloigner et interrogea ses amies du regard. Mais avant qu'elles aient eu le temps de faire quoi que ce soit, Irissa avait fait trois pas vers Selena et, avec un « clac » retentissant, l'avait giflée sans la moindre retenue. Sous le coup de la surprise, Selena ne dit rien. L'une des filles habillées de manière provocante, elle, repoussa vivement Irissa en arrière.

     

    • Mais t'es malade ou quoi?!

    • Tu vas me payer ça, Irissa, gronda Selena en passant sa main sur sa joue rouge. Et maintenant!

     

    Dans sa main libre, elle fit naître une boule d'énergie lumineuse qu'elle envoya directement sur Irissa. Celle fit un bond de côté pour l'éviter et la boule finit sa course sur un poteau, dix mètres plus loin. Irissa regarda la trace de brûlure sur le poteau puis tourna les yeux vers Selena.

     

    • T'es pas bien?! Tu peux pas m'attaquer comme ça!

    • Oh? Tu crois? répliqua Selena en créant une deuxième boule de lumière.

     

    Derrière elle, ses deux amies l'imitaient. Seule la jeune fille rousse préférait visiblement rester en retrait. Irissa se releva promptement et attrapa Sienna par le poignet.

     

    • Restons pas là!

     

    Les cinq fées se mirent à courir dans les rues de Magix, suivies de près par les trois autres qui les bombardaient de sorts qu'elles tentaient d'éviter.

     

    • La prochaine fois... retiens-toi de t'énerver, Iri! s'écria Talia tout en courant.

    • Si on s'en sort indemnes, je te promet d'essayer, répondit Irissa à bout de souffle.

    • Pourquoi on les affronte pas? demanda Lila alors que les filles s'engageaient dans une avenue un peu plus bondée par les gens. On est cinq et elles ne sont que trois!

    • Quatre, rectifia Irissa, Sienna ne sait pas se battre avec sa magie. Et je te rappelle que Selena a beaucoup de pouvoirs et que les deux autres sont des sorcières! Mieux vaut ne pas réfléchir et courir!

     

    Des sorcières... Sienna ne disait rien, elle se contentait de suivre ses amies de près. Ainsi donc, il y avait des sorcières à Magix? Et elles ne semblaient pas vraiment aimer les fées et encore moins les fées Terriennes... Pourtant Selena les fréquentait... ca n'avait pas de sens, c'était une fée. Sienna avait bien sûr lu dans son enfance des histoires de fées qui s'opposaient aux sorcières mais elle n'aurait jamais pensé vivre ce genre d'histoire dans la réalité. D'ailleurs, elle ne considérait pas vraiment que sa vie était devenue un conte...

    Protégées par la foule, les sorcières n'étant pas assez stupides pour risquer de blesser des innocents et ainsi s'attirer des ennuis, les fées ralentirent un peu la cadence.

     

    • Je ne les vois plus, dit soudain Melodia en tournant la tête en arrière.

    • Elles ont peut-être abandonné? suggéra Sienna.

    • Restons quand même sur nos gardes, Selena va m'en vouloir longtemps pour cette gifle, maugréa Irissa. Venez, on va prendre un raccourci pour atteindre l'autre station de navettes, à la sortie de la ville.

     

    Le groupe la suivit dans un dédale de rues peu fréquentées. Irissa semblait très bien savoir où elle allait et il n'y avait plus trace de leurs poursuivantes. La nuit tombait et Sienna commençait à avoir bon espoir de finir la journée sans stress supplémentaire. Mais c'était une erreur.

     

    • Les voilà!

     

    Un rayon argenté passa à quelques centimètres à peine de la joue de Sienna, qui poussa un cri et reprit sa course de plus belle.

     

    • Ces filles sont folles! s'écria-t-elle.

    • Je suppose qu'il n'est pas utile de te préciser d'éviter les sorcières? ironisa Irissa.

    • Non, vraiment pas utile! répliqua Sienna.

     

    Les filles poursuivirent leur route, traversèrent un carrefour heureusement vide de véhicules, bifurquèrent à droite, s'engouffrèrent dans une ruelle mal éclairée, tournèrent à gauche et... se retrouvèrent face à un mur! A bout de souffle, les mains sur les côtes, Sienna avait du mal à respirer.

     

    • Ne me dis pas qu'on est perdues?

    • On a couru sans regarder où on allait, dit Talia, on a du tourner là où on aurait pas dû.

    • Comme c'est dommage, vous voilà coincées, dans un cul-de-sac.

     

    Selena et ses amies venaient d'arriver au bout de la ruelle et s'avançaient, une expression triomphale sur le visage.

     

    • Cette fois, on n'a plus le choix, constata Lila.

    • Une fée a toujours le choix, déclara Irissa.

     

    Elle leva les yeux vers les murs autour d'elle, au delà desquels le ciel s'assombrissait sous le voile de la nuit.

     

    • On va passer par en haut, dit-elle. Prêtes à prendre de la hauteur les filles?

    • Euh... Tu te rappelles que je ne sais pas voler au moins? interrogea Sienna.

    • Pas besoin d'ailes, on va faire ça façon « Féerix Club »! répondit Irissa avec un sourire.

     

    Sans se soucier du danger qui se rapprochait, elle se pencha et agita ses doigts le long de son corps, en commençant en bas pour remonter doucement vers ses genoux, ses bras et sa tête. Des étincelles argentées l'entourèrent tandis qu'à côté d'elle, Melodia et Lila l'imitaient.

     

    • J'espère que je ne suis pas rouillée, soupira Talia, avant de les imiter elle aussi.

     

    Sienna, intriguée, ne comprenait pas ce que les jeunes filles étaient en train de faire mais elle trouva magnifique de les voir ainsi entourées d'étincelles magiques et lumineuses. Elle jeta un coup d'oeil inquiet à Selena qui se rapprochait puis regarda de nouveau ses amies, et eut alors la surprise de les voir chaussées de leurs rollers, le corps protégés par des coudières et des jambières, la tête à l'abri sous un casque. Chacune avait un équipement de la couleur qu'elle aimait: rose vif pour Irissa, jaune pour Lila, mauve pour Melodia et vert pour Talia. Sienna finit par comprendre qu'elles comptaient escalader le mur, comme elles l'avaient fait à Gardenia ou encore à Alfea.

     

    • Navrée mais je n'ai pas..., commença-t-elle, songeant aux rollers qu'elle avait préféré laisser chez ses parents.

     

    Irissa ne la laissa pas finir et utilisa sa magie sur le corps de la jeune fille, l'enveloppant à son tour d'étincelles magiques. En quelques secondes, Sienna se sentit chaussée de ses rollers et un équipement flambant neuf, d'une belle couleur turquoise, était prêt à la protéger en cas de mauvaise chute.

     

    • J'ai pensé que si tu voulais t'y remettre, ce serait bête qu'ils soient à Gardenia, dit Irissa avec un sourire.

     

    Sienna lui rendit son sourire et s'approcha du mur. Il était à peine plus haut que celui qu'elle avait failli réussir à escalader à Gardenia, quelques jours plus tôt.

     

    • Oublie le reste, dit Irissa. Si tu penses très fort que tu peux le faire, tu vas y arriver.

     

    Sienna jeta un oeil à Selena et ses sbires, qui n'étaient plus qu'à quelques mètres d'elles et préparaient de nouveaux sorts à lancer, avant de répondre:

     

    • Ai-je le choix de toute façon?

     

    Sans un mot de plus, Melodia et Lila s'élancèrent les premières. Sienna, encouragée par Irissa – et par sa propre peur – s'élança à son tour. C'était comme à Gardenia, elle bondit sur le premier mur et, au lieu de tomber, se maintint en équilibre assez longtemps pour prendre une nouvelle impulsion et bondir sur le mur opposé. De bond en bond, elle réussit à monter plus haut, empruntant le même chemin que Melodia et Lila. Elle se sentait poussée en avant et se demandait même si Irissa n'avait pas utilisé l'un de ses sorts de vent. Arrivée en vue du haut, elle fronça les sourcils, les yeux rivés sur son objectif et donna une dernière impulsion, qui la fit bondir jusqu'au toit de l'immeuble. Arrivée là, elle leva les bras vers le ciel en signe de victoire.

     

    • J'ai réussi!

    • Jolie performance, approuva Irissa qui était montée à sa suite. Mais Selena et ses copines savent voler, on est pas tirées d'affaire!

     

    Prenant la main de Sienna dans la sienne, Irissa l'entraîna. Sienna n'avait pas l'habitude de patiner aussi vite mais au vu du danger qu'elles encouraient, elle ne protesta pas. Toutefois, même si elles étaient hors d'atteinte de pas mal de gens à cette hauteur, le toit présentait un inconvénient et les filles s'en rapprochaient: il avait une fin. Au bout du toit, c'était la façade de l'autre côté de l'immeuble, puis la rue en contrebas et enfin, un autre immeuble, plusieurs mètres plus loin. Sienna se demandait comment Irissa allait contourner ce problème lorsqu'elle vit Talia faire apparaître un tremplin à l'extrémité du toit.

     

    • Fais toi confiance, Sienna, c'est comme pour le mur, il suffit d'y croire, dit soudain Irissa sans quitter des yeux le bord du toit.

     

    Sienna aurait volontiers voulu avoir le temps de protester. S'élancer dans les airs et franchir plusieurs mètres en un seul bond? Certainement pas! C'était de la folie pure, elles allaient s'écraser une bonne dizaine de mètres plus bas... Mais du temps, elles n'en avaient plus, Selena et ses amies sorcières arrivaient derrière elles en lévitant et elles devaient vite s'enfuir. Au moins, la nouvelle vitesse qu'avait pris la course-poursuite empêchaient les sorcières et la jeune fée d'attaquer, ce qui n'était pas plus mal.

    Sienna se décida finalement à garder les yeux ouverts et, faute de se faire entièrement confiance, décida au moins de faire confiance à Irissa, qui ne lâchait pas sa main. Ensemble, elles prirent un peu plus de vitesse et s'élancèrent sur le tremplin. Sienna était morte de peur et tremblait mais Irissa, elle, semblait prendre beaucoup de plaisir à se retrouver ainsi suspendue dans les airs. Les yeux arrondis par la terreur, Sienna avait l'impression que leur saut durait une éternité, comme dans les films où les actions les plus marquantes sont passées au ralenti. Puis, d'interminables secondes plus tard, la jeune fille sentit ses pieds se poser sur quelques chose de solide et sa course continua sur le toit de l'immeuble d'en face.

     

    • Youhouuuuhh!! s'écria Irissa. On est plus rapides qu'elles!

     

    Irissa entraîna ensuite Sienna et ses amies vers le bord du second toit, non pas pour un nouveau saut cette fois, mais pour redescendre dans la rue, en empruntant le même chemin que celui qu'elles avaient pris un plus tôt. La descente fut tellement rapide que Sienna se demanda comment elle avait fait pour ne pas se retrouver écrasée le nez contre le sol. Une fois dans la rue, les cinq filles patinèrent à toute allure vers une avenue au bout de laquelle elles trouvèrent... la station de navettes! Elles avaient atteint la sortie de la ville en un temps record et la navette arrivait tout juste! D'un même mouvement, les jeunes fées agitèrent leurs doigts pour se débarrasser de leur attirail et Melodia libéra Sienna du sien. Elles se mirent alors à courir à toute allure et arrivèrent juste à temps pour prendre leur transport, dont la porte se referma juste derrière Lila, la dernière entrée dans la rame. Au loin, dans l'avenue, elles purent voir les expressions de rage et de dépit sur les visages de Selena et ses amies.

    A bout de souffle, épuisées, les fées se laissèrent tomber sur des sièges et ne dirent rien pendant de longues minutes.

     

    • On l'aura échappée belle, souffla finalement Melodia.

    • Selena va m'en vouloir à vie, pesta Irissa. On va devoir faire attention la prochaine fois qu'on ira à Magix.

    • Ce ne sera pas avant un bon moment pour moi! affirma Sienna. L'aventure d'aujourd'hui m'a suffi!

    • Tu as patiné comme une championne, lui dit Irissa. Tu t'en es vraiment bien sortie, j'étais sûre que tu y arriverais.

     

    Sienna sourit. Le ton de son amie était sincère et cela lui faisait du bien d'entendre cela.

     

    • On est bien d'accord pour parler à Flora dès demain?

    • Parfaitement, approuva Irissa. Et... je voulais m'excuser de ne pas t'avoir crue et d'avoir été si dure avec toi, pour ça... et le reste.

     

    Sienna regarda Irissa, qui avait baissé les yeux, ce qui était bien une première chez elle. Elle se demanda si par « le reste » elle entendait son attitude vis-à-vis des sentiments que Sienna avaient pour Stefan. La jeune fille aux boucles bleues secoua doucement la tête et prit les mains d'Irissa dans les siennes.

     

    • On n'en parle plus, d'accord?

     

    Irissa lui sourit timidement et les jeunes filles finirent le trajet dans le calme. Une fois arrivées à Alfea, elles allèrent se coucher sans chercher à dîner et leurs Mini Animaux vinrent les retrouver dans leur lit, comme s'ils sentaient tous que leur jeune maîtresse respective avait eu une journée épuisante... et que la nuit allait l'être tout autant.

    Vous avez aimé le chapitre 8 de Féerix Club? Découvrez vite le chapitre 9: De l'Autre côté du miroir! >>Cliquez là! 

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script><script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
     

  • Commentaires

    1
    laylastellaenchantix
    Samedi 13 Mars 2010 à 20:27
    OMG xDDD Il m'en a fallut du courage pour tout livre mais j'ai réussi à tout lire^^ Bravo encore une fois, joliment bien écrit et une histoire très passionnante, je te souhaite bonne continuation. Bisous.
    2
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Samedi 13 Mars 2010 à 20:54
    mercii. Bisous
    3
    fan des winx !!!!
    Dimanche 14 Mars 2010 à 11:13
    tro bien le chap.8 !!!! c vrai fau avoir le courage pr tout lire pck c long ,mai pr ceu ki aime lire , y a aucun soucis !!!!! =) =) =)

    bsx et bonne continuation !!! =)
    4
    Miley fairyx
    Dimanche 14 Mars 2010 à 11:27
    Tr0o c0ol il assure ce chapitre 8D


    PS:Si jamais c'est lololo20 j'ai changer de bl0og
    5
    marine
    Dimanche 14 Mars 2010 à 13:38
    salut je voulais savoir Irissa, Lilas, Melodia et Sienna c'est les fées de quoi exactement ? Et quelle winx est la mère de Lilas ?
    Super histoire bisous
    6
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Dimanche 14 Mars 2010 à 15:00
    ça, vous le découvrirez plus tard, au moment des transfos. Mais pourquoi la mère de Lila serait une Winx?
    7
    marine
    Dimanche 14 Mars 2010 à 15:46
    merci oups...je me suis trompé ce n'est pas de Lila que je voulais parler dsl!
    Je voulais savoir pourquoi les parents de Sienna deteste la magie, je suppose qu'on le sera plus tard!
    bisous
    8
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Dimanche 14 Mars 2010 à 16:13
    ben je l'ai expliqué dans les chapitres précédents, sans passer 10 ans sur la question non plus. Pour eux la magie c'est dangereux et attire les problèmes, ils la détestent pour ça...
    9
    loulye07
    Dimanche 14 Mars 2010 à 19:55
    C'était super ! Brâvo à toi ! Continues comme sa tu es sur la bonne route^^ !
    10
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Dimanche 14 Mars 2010 à 20:23
    mercii
    11
    Eden Gillys
    Lundi 15 Mars 2010 à 05:41
    Gééant !! =D
    Super quoi, super ^^ hé hé
    J'aurais cru qu'on aurait droit à un petit paragraphe de Sienna sur Mervonia.
    Mais elles sont pas 4 au Féerix Club ?
    12
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Lundi 15 Mars 2010 à 08:58
    4 oui, Sienna est un peu en retrait mais s'assimile progressivement au groupe, 5 au final
    13
    flora magic
    Mardi 16 Mars 2010 à 21:00
    Un mots a dire : Super !!! C'est pour quand la suite ? ( Si il faut encore attendre des mois je risque encore d'oublier les evenements ....
    14
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Mardi 16 Mars 2010 à 21:02
    j'en ai aucune idée =/
    15
    ulvina
    Mercredi 17 Mars 2010 à 11:42
    ce chapitre est certes un peu long mais très bien écrit. j'ai hâte de lire la suite. en attendant bon courage pour tes examens. personnellement féerix club= filles des winx(que la seule a le crier sur tout les toits soit la fille de roxy me parait logique).
    16
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Mercredi 17 Mars 2010 à 11:44
    humm si tu savais comme j'aime amener mes lecteurs à penser des choses pour ensuite bien les surprendre! C'est l'une des choses qui fait que j'aime tant écrire :D
    merci pour le compliment =)
    17
    Asuka
    Jeudi 18 Mars 2010 à 20:42
    Hey I'm back ^^

    Super chapitre comme toujours ;)
    J'ai hâte de lire le prochain, rien que le titre me fait baver XD

    Sinon merci d'avoir mis le logo Féerix Club sur la bannière ^^

    Bisous et bonne nuit lula =)
    18
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Jeudi 18 Mars 2010 à 20:43
    mercii
    19
    elyon
    Jeudi 25 Mars 2010 à 13:40
    c est vraiment extraordinnaire bravo lula
    j adore vivement le chapitre 9
    20
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Jeudi 25 Mars 2010 à 16:33
    merci ^^
    21
    Ipiutiminelle
    Mercredi 14 Avril 2010 à 23:38
    Je sais que ce n'est pas à moi, qui ais seulement 14 ans, de te dire ça et que tu dois déjà le savoir mais bon, je te le dis quand même. Tu as beaucoup de talent je trouve, tu vas faire un carton avec tes bouquins. T'as un style d'écriture bien qui permet de comprendre facilement les actions qui se déroulent. (Je m'y connais moi en bouquin et en style d'écriture mdr)
    22
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Jeudi 15 Avril 2010 à 10:20
    merci beaucoup =D
    23
    Liv
    Samedi 24 Avril 2010 à 09:04
    Oui! C'est super! Un peu long, oui, mais c'est fantastiuement bien écrit =) Bravo!!! J'ai hate de voir le 9 ;)
    24
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Samedi 24 Avril 2010 à 09:50
    mercii =D
    25
    Enola
    Vendredi 1er Juin 2012 à 21:01
    Tu mériterais que ton histoire sorte en livre ou en dessin animé! tu a beaucoup de talent pour écrire tes histoire! bravo!!!!
      • lula feerique1 Profil de lula feerique1
        Vendredi 1er Juin 2012 à 21:04
        merci ^^
    26
    Flora 852
    Samedi 5 Janvier 2013 à 13:01
    Cher LULA moi qui ne lis généralement que des histoires de poney et de chevaux j'adore ta fiction !!!!!!!!!!!!!!!!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :