• Féerix Club: Chapitre 9

     
    Chapitre 9 :
    De l'Autre côté du miroir
     
     C'était sans doute un rêve. Un bruit lointain, une douce chaleur... et cette sensation d'être dans du coton, légère comme tout... Oui, c'était surement un rêve, un rêve très agréable et qui se prolongeait. La chaleur s'intensifiait, le bruit se rapprochait, mais ça restait si doux... Cela avait-il duré une minute? Une heure? Plus? Impossible à dire, les rêves ont ça d'étrange que leur durée est un mystère, la notion de temps étant tellement faussée quand on dort.
     En tout cas, ça ne dura pas éternellement. Le grésillement était trop fort, la chaleur trop intense pour ne pas réveiller Sienna, qui se redressa brusquement dans son lit, des perles de sueur coulant sur son visage, et les mains moites. Tout son corps avait chaud, beaucoup trop chaud et elle attrapa sa chemise de nuit d'une main, l'agitant pour se faire un peu d'air. Elle avait repoussé ses draps dans son sommeil et la fine tenue qu'elle mettait la nuit était maintenant relevée jusqu'au haut de ses cuisses alors qu'elle tombait habituellement sur ses genoux. Respirant profondément, Sienna constata que l'insupportable chaleur venait de son médaillon, qu'elle ne quittait même pas pour dormir. Il battait comme un coeur, était secoué de pulsations et faisait un bruit de grésil répété. C'était exactement comme lorsqu'il avait tiré Sienna vers le miroir magique, à la seule différence que pour le moment, il restait sagement immobile sur la poitrine de la jeune fée, secoué seulement de quelques palpitations. Mais Sienna était presque certaine qu'il y avait tout de même un message caché derrière cette agitation et qu'elle devait se rendre à Mervonia. Un message de ses parents peut-être? Ou quelque chose qui l'aiderait à les sauver...
     Quoiqu'il en soit, elle imaginait très bien Irissa l'assassiner si elle y allait seule. Quittant son lit d'un bond, parfaitement réveillée, elle vérifia que Dipsy dormait profondément dans son aquarium avant de se précipiter dans la chambre de son amie. Irissa occupait une chambre à elle seule, au milieu de laquelle trônait son lit à baldaquin, digne d'une altesse royale. Sienna s'approcha en silence de la jeune blonde, qui semblait dormir profondément. Avec une pointe de regret de devoir la tirer de son sommeil, elle s'assit au bord du lit, près de la tête de la jeune fille et lui secoua doucement l'épaule.
     
    - Irissa..., murmura-t-elle.
     
     « Huumm » fut la seule réponse qui lui parvint. Toutefois, Irissa s'agita dans son sommeil et sa main se posa sur la cuisse de la jeune fille. Elle commençait à la caresser doucement quand Sienna interrompit son geste.
     
    - Irissa! C'est pas le moment de jouer! s'exclama-t-elle.
    - Hum.. J'essaie de reconnaître qui tu es à la douceur de ta peau, marmonna-t-elle.
     
     Sienna poussa un profond soupir découragé, lorsque soudain, toutes les lumières de la chambre s'allumèrent d'un coup et Melodia, Lila et Talia apparurent près de la porte. Irissa ouvrit les yeux d'un coup, tandis que Sienna était toujours assise près d'elle. Le regard de la Terrienne passa de la main d'Irissa, toujours posée sur sa cuisse, aux trois jeunes filles qui venaient d'entrer, et s'exclama:
     
    - C'est pas ce que vous croyez hein!
    - On ne croit rien ne t'en fais pas, dit Talia en croisant les bras avec un sourire amusé. Et puis on connait Iri.
    - Ca veut dire quoi, ça? demanda cette dernière en se redressant dans son lit en s'étirant.
     
     Melodia étouffa un bâillement et Lila posa ses mains sur ses hanches, sourcils froncés.
     
    - On peut savoir pourquoi vous faites réunion au beau milieu de la nuit?
    - Je suis désolée, répondit Sienna. C'est de ma faute.
    - Ca c'est bien vrai, approuva Irissa. Qu'est-ce que tu fais dans ma chambre à cette heure?
    - Je me suis réveillée en sursaut à cause de mon médaillon, expliqua Sienna. Il s'est mis à chauffer et à grésiller, et il avait des sortes de pulsations aussi. Je crois que... qu'il faut que j'aille à Mervonia...
    - Oh non...
     
     Irissa se recoucha et rabattit son drap sur sa tête.
     
    - Pas question que je sacrifie ma nuit parce que ton médaillon ne respecte pas les heures de sommeil des humains!
    - Je me suis dit que si j'y allais seule tu m'en voudrais alors je suis venue te trouver, acheva Sienna.
     
     Pour toute réponse, Irissa émit un son qui ressemblait fort à un soupir exaspéré. Talia, elle, s'approcha de Sienna et s'assit sur le lit. Elle se pencha doucement pour examiner le médaillon de la jeune fille.
     
    - Tu as une idée de ce qui se passe là-bas qui justifierait qu'il réagisse? demanda-t-elle.
    - Aucune, répondit sincèrement Sienna. Mais j'espère que c'est un signe lié à mes parents...
     
     Talia lui lança un regard compatissant. Le médaillon était toujours un peu chaud mais ne réagissait plus. Sienna hésitait à dire qu'avec ou sans ses amies, elle irait voir de quoi il retournait. Lila et Melodia échangeaient des regards hésitant, s'interrogeant du regard sur ce qu'il convenait de faire. Les secondes passèrent dans un silence total. Chacune attendait une décision d'Irissa, mais sans lui demander. Finalement, la jeune fille repoussa le drap d'un geste sec et maugréa:
     
    - Vous avez cinq minutes pour quitter vos pyjamas et me retrouver à l'entrée de l'appartement habillées correctement. Et vaut mieux pas que ça prenne toute la nuit, cette excursion à Mervonia. Après la soirée qu'on a passé à échapper aux sorcières, j'aimerais juste DORMIR!
     
     Sienna eut un large sourire, remercia Irissa et se rua hors de la chambre avec ses amies.
     
     Quelques minutes plus tard, les quatre jeunes filles étaient rassemblée dans l'entrée de leur appartement, attendant Irissa. Lorsqu'elle ci arriva enfin, elle leur fit comprendre d'un seul regard qu'aucun commentaire sur son retard ne serait admis. Le groupe quitta les lieux avec quelques sourires amusés et quelques gloussements qu'Irissa perçut très bien, et elle répliqua en promettant à Sienna qu'elle lui ferait regretter cette virée nocturne si la surveillante les trouvait dans les couloirs. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Les fées ne croisèrent ni surveillante, ni prof insomniaque, ni élève somnambule et atteignirent le miroir magique une quinzaine de minutes plus tard. Pour Irissa, Lila, Melodia et Talia, c'était la première fois qu'elles avaient la démonstration du lien magique qui unissait le médaillon et le miroir. Sienna s'avança la première, confiante. Elle commençait à avoir l'habitude de la porte-miroir et sa peur disparaissait au fur et à mesure des utilisations. Elle passa une main au travers du miroir et ne sentit rien d'inhabituel – si on pouvait considérer comme « habituel » de passer au travers d'un miroir. Toutefois, avant d'aller plus loin, elle se tourna vers ses amies:
     
    - Vous devriez me suivre de près, dit-elle. Je ne sais pas combien de temps le passage va rester ouvert quand je serai passée de l'autre côté. Je ne suis même pas certaine qu'il fonctionne pour quelqu'un d'autre que la personne qui porte le médaillon.
     
     Après cela, elle franchit sans plus d'hésitation le miroir et se retrouva une nouvelle fois au sommet d'une petite colline, les pieds dans l'herbe. Seule la lune l'éclairait de sa lueur blafarde. La nuit était profonde et Sienna devina vite que les quelques points jaunes qu'elle voyait en contrebas provenaient de la ville. Les habitants, s'il y en avaient, devaient dormir pour la plupart. Un bruissement derrière elle lui indiqua que ses amies venaient de la rejoindre.
     
    - C'est intéressant, nota Talia en levant les yeux au ciel. On sait maintenant qu'il n'y a pas de décalage temporel entre Magix et Mervonia.
    - Je suis ravie de voir que tu as répondu à l'appel du médaillon, dit une voix derrière elle.
     
     Sienna se tourna pour découvrir d'où venait la voix féminine qu'elle avait  entendu. Dans l'obscurité, faiblement éclairée par le halo de lumière que diffusait le miroir magique, elle reconnut la silhouette de la femme. C'était celle qu'elle avait rencontrée, la seule fois où elle s'était rendue à Mervonia sans ses amies. Elle voulut s'avancer mais resta à sa place, sans très bien savoir pourquoi. Elle trouva toutefois la force de parler.
     
    - Encore vous? Comment savez-vous pour le médaillon? Que savez-vous d'autre?!
    - Entre en contact avec le Gardien. C'est la prochaine étape, à présent que tu es là.
    - Quel gardien? De quoi parlez-vous? Dites m'en plus, je vous en prie, insista Sienna.
    - Sienna, dit Irissa en s'approchant d'elle. Mais à qui tu parles enfin?
    - Ho là! Qui va là? s'exclama une autre voix, masculine cette fois, qui s'approchait du sommet de la colline.
     
     Le groupe se tourna d'un même mouvement. Deux hommes les rejoignirent en quelques enjambées. Chacun d'entre eux portait une torche enflammée et ils s'en servaient pour éclairer leur chemin. Pendant un instant, les deux groupes se scrutèrent sans rien dire, s'observant, se dévisageant. Sienna et ses amies étaient étonnées de rencontrer des jeunes gens de leur âge dans cet endroit qu'elles ne connaissaient pas et dont elles ignoraient tout, et le costume de ces deux derniers avaient de quoi surprendre. Le premier, celui qui les avait interpelées, portait une tunique verte boutonnée sur une chemise brune. Ses jambes étaient recouvertes non pas d'un pantalon, ce qui n'aurait pourtant pas été surprenant, mais de chausses et il avait aux pieds de longues chaussures en cuir. Sur ses cheveux bruns et bouclés était posé un chapeau orné de deux plumes et à sa ceinture, un fourreau abritait une fine épée. L'autre garçon, qui se tenait un peu en retrait était vêtu de la même manière mais de façon un peu plus riche. La tunique qu'il portait avait des manches bouffantes brodées et le manteau sans manche qu'il avait jeté sur ses épaules était orné de fourrures. Un chapeau sans fioriture était posé sur sa chevelure attachée sur sa nuque, dont une seule mèche s'échappait sur son front. Face à eux, le Féerix Club rivalisait de tenues plus ou moins courtes, aux couleurs flashy et aux coupes tendances, ce qui sembla choquer les deux jeunes hommes.
     
    - Mesdames voyons..., commença le deuxième garçon, celui qui était en retrait. Comment osez-vous aller ainsi vêtues, avec de pareils accoutrements? Je vous en prie, rentrez chez vous et changez-vous.
     
     Les jeunes fées échangèrent des regards surpris. Irissa, la plus proche des garçons, fronça les sourcils et utilisa brièvement sa magie afin d'éteindre la torche de celui qui avait pris la parole.
     
    - Personne ne vous force à regarder, répliqua la jeune fille, légèrement vexée.
     
     La réaction du jeune homme au chapeau à plumes ne se fit pas attendre. D'un geste presque trop vif pour être humain, il sortit son épée de son fourreau et en pointa le bout de la lame à moins de deux centimètres de la gorge d'Irissa. Tout le groupe de filles eut un mouvement de recul et la jeune blonde n'osa plus bouger.
     
    - De quel droit osez-vous utiliser la magie contre nous? maugréa le jeune homme.
     
     Sienna, effrayée, se demandait où elles étaient tombées et ce qui allait arriver maintenant. Une tension énorme régnait sur la petite colline. Le jeune homme qui menaçait Irissa semblait prêt à lui trancher la gorge à tout moment, l'autre restait en retrait. Sienna jetait des regards à ses amies, dans l'obscurité de la nuit. Devaient-elles intervenir? Si elles ne faisaient rien, la situation pouvait rester figée ainsi pendant des heures...
     Finalement, le jeune homme qui restait en retrait s'avança et posa la main sur l'épaule de son ami.
     
    - Paix, Chris. Je ne crois pas qu'elle avait l'intention de nous agresser.
     
     Chris jeta un regard venimeux à Irissa et la toisa encore une longue minute avant de se décider à dévier sa lame et à la rediriger vers le sol.
     Le jeune homme qui était intervenu s'inclina ensuite légèrement devant Irissa.
     
    - Excusez-le, damoiselle. Ses réactions sont assez promptes quand il s'agit d'assurer ma protection. Et je m'excuse si jamais je vous ai offensées. Mais il est assez inhabituel de rencontrer des jeunes filles habillées comme vous l'êtes, par ici.
     
     Irissa se massa la gorge avec un froncement de sourcil furieux. Derrière elle, ses amies semblaient un peu rassurées de la tournure que prenaient les évènements. La jeune blonde n'était absolument pas le genre de filles à supporter que l'on critique son look sans raison. Toutefois, elle savait quand il valait mieux jouer la carte de la prudence et là, c'était le cas. Les filles se retrouvaient sur un terrain inconnu et qui n'était pas inhabité. Les deux jeunes hommes étaient-ils des amis ou des ennemis potentiels? Tant qu'elles ne le savaient pas, il valait mieux éviter de prendre le moindre risque. De plus, elles ignoraient toujours pourquoi le médaillon avait réagi. Et puis, il y avait cette personne à qui Sienna avait parlé et qu'elle était apparemment la seule à voir... Beaucoup de questions restaient sans réponse. Il fallait remédier à cela.
     
    - Et bien... Nous ne sommes pas non plus habituées à voir des garçons habillés comme vous, avoua Irissa. La surprise est donc réciproque.
     
     Le jeune homme eut un sourire.
     
    - Il semblerait, oui.
     
     Son compagnon, Chris, sembla se détendre un peu et rangea son arme, mais ne quitta pas son attitude agressive pour autant.
     
    - Qui êtes-vous?! Et d'où venez-vous?!
     
     Irissa sembla sur le point d'exploser à nouveau et de s'emporter contre lui mais Sienna s'avança et posa sa main sur l'épaule de son amie, dans le but de la calmer. Vêtue seulement d'un chemisier et d'une jupe, elle semblait petite et frêle face au jeune homme souriant qui se tenait devant elle, plus grand et plus imposant avec ses vêtements épais. Le contraste était assez saisissant et Sienna n'était pas tout à fait à son aise. Toutefois, elle trouva le courage de demander, avec un mince sourire:
     
    - Excusez-moi mais... est-ce qu'il existe un Gardien par ici?
     
     Plusieurs minutes de silence total, à peine rompu par le bruissement de l'air autour du groupe, suivirent cette question. Tous, filles et garçons, observèrent Sienna avec un regard étonné, ahuri ou encore suspicieux. Le jeune homme souriant finit par reprendre la parole et sa voix n'était pas beaucoup plus élevée qu'un murmure:
     
    - Je crois que nous avons beaucoup de choses à nous dire, damoiselles... Mais d'abord, je me présente, ajouta-t-il en haussant un peu la voix et en s'inclinant. Mon nom est Nathan et voici mon ami, Chris. Permettez moi de vous escorter jusque chez moi.
     
     Chris jeta un oeil curieux à Nathan lorsqu'il se présenta, mais il ne dit rien. Les filles, elles, s'interrogèrent du regard. Si elles acceptaient, elles ne savaient pas du tout ce qui les attendaient. Mais rester là ne les aiderait pas non plus. Elles n'avaient donc pas vraiment le choix...
     
    - Quoi qu'il arrive, on reste groupées, murmura Irissa.
     
     Les autres approuvèrent d'un hochement de tête et elles suivirent Nathan, qui leur fit prendre un chemin pour quitter la colline. La ville n'était pas très éloignée mais Sienna estima qu'il leur faudrait une bonne demi heure de marche pour l'atteindre. Leur progression sur le chemin de terre n'était pas très rapide et pas très aisée. Leur seul moyen d'y voir clair était de rester proche de l'unique torche encore allumée, celle de Chris. La pleine lune jouait à cache cache avec les nuages et l'air était frais. Sienna regretta vite de ne pas avoir emmené de gilet. Mervonia semblait vivre au même rythme que Magix, il faisait nuit dans les deux contrées. Toutefois, alors que Magix connaissait un chaud début d'été et des nuits douces et tièdes, Mervonia semblait n'être qu'au printemps et ses nuits étaient assez fraîches. Sienna se jura de garder cette information dans un coin de sa tête au cas où elle devrait revenir une autre nuit. Irissa, elle, trouva autre chose pour se plaindre que la température de l'air.
     
    - Vous n'utilisez jamais de moto volante? C'est bien plus rapide pour se déplacer...  Je ne sentirais plus mes pieds avant qu'on ait atteint la ville, gémit-elle.
    - On les utilisait avant, répondit Nathan après un bref silence. Mais nous avons arrêté il y a trois ans de cela.
    - Pourquoi? demanda simplement Melodia.
    - Elles ne fonctionnent plus, malheureusement, répondit Nathan.
    - Pourquoi ne pas les faire réparer alors? questionna Irissa en grimaçant devant la douleur infligée par ses chaussures neuves.
    - Parce que ce n'est pas aussi simple, Damoiselle, répondit Nathan avec un faible sourire et en offrant son bras à la jeune fille.
     
     Irissa s'y accrocha bien volontiers et poursuivit son chemin. Plus ils avançaient, et plus Sienna avait un curieux pressentiment. Quelque chose ou quelqu'un les attendait, elle en était sûre. Que signifiait tout ceci? Pourquoi avaient-elles découvert Mervonia et cette dimension? Qui étaient Nathan et Chris? Qu'allait-il arriver maintenant? Et pourquoi était-elle la seule à voir et entendre l'étrange femme au manteau noir? 
     Perdue dans ses pensées, Sienna ne vit pas qu'elle fonçait droit vers Lila, qui s'était arrêtée devant elle. Elle la percuta de plein fouet mais la jeune fille ne sembla pas réagir. Elle regardait fixement l'horizon, où une forêt dense se dressait, non loin de la ville.
     
    - Lila? Tout va bien? demanda-t-elle.
    - Hum..? Oh oui, oui! répondit Lila, semblant sortir de sa rêverie. Allons-y.
     
     Les deux jeunes filles reprirent leur route avec le groupe. Talia et Melodia marchaient en silence aux côtés de Chris. Irissa, maintenant bien accrochée au bras de Nathan, râlait beaucoup moins et faisait couler le jeune homme sous un flot de questions ininterrompu. Elle était curieuse de Mervonia et le garçon répondait docilement à toutes ses questions.
     
    - Ce qu'on voit là-bas, c'est un château d'après Sienna, dit-elle en pointant le doigt vers une grosse forme grise qui surplombait la ville. C'est bien ça?
    - En effet, oui, répondit Nathan avec un sourire. C'est là que vit la famille royale.
    - Ils sont comment ces gens là? questionna-t-elle encore.
     
     Nathan haussa les épaules.
     
    - Pas mal, dit-il. Le roi est mort il y a longtemps, de maladie. La reine gouverne son pays d'une manière assez juste mais heureusement qu'elle a de bons ministres car elle est en fait assez frivole et plus portée sur les mondanités. Mais le prince héritier est très sympathique.
    - Il est mignon? demanda Irissa avec un large sourire.
     
     Chris émit alors un drôle de bruit qui ressemblait fort à un rire étouffé, ce qui lui valut de se prendre une claque sur la tête par Nathan, qui marchait juste derrière.
     
    - Tout dépend de ce que tu appelles mignon, répondit simplement Nathan. Tu peux préciser?
    - Ben, comme toi par exemple, répondit Irissa avec un sourire un peu gêné.
    - Je dois comprendre que tu me trouves mignon alors? répliqua le jeune homme avec un sourire charmeur.
     
     Nathan n'eut toutefois jamais sa réponse car le groupe était maintenant arrivé aux portes de la ville, soigneusement gardées par deux gardes en faction. Tous deux étaient d'ailleurs de vrais forces de la nature, atteignant presque les deux mètres. L'armure qui les couvrait laissait deviner d'impressionnants muscles. Sienna fut plus que ravie d'avoir rencontré Chris et Nathan, car les soldats les laissèrent entrer dans la ville en s'inclinant respectueusement devant eux. La jeune fille se demanda alors s'ils étaient aussi polis avec tous les habitants ou si les deux garçons étaient des personnages importants. Toujours était-il que les gardes ne posèrent pas de question sur la présence des cinq étrangères et Sienna douta qu'elles aient eu autant de facilité à entrer si elles avaient été seules.
     Toutefois, pour l'heure, le groupe entra en ville sans encombres. Les fées n'en virent pas grand chose cependant, car la ville était presque entièrement plongée dans l'obscurité, ce qui n'avait rien d'étonnant vu qu'il était environ une heure du matin. Les pas du groupe résonnaient sur les pavés des ruelles, tandis que la torche de Chris révélait plus que jamais son utilité. Les hautes façades qui les entouraient ne laissaient presque pas passer la lumière de la lune et sans la source de lumière enflammée, les jeunes gens se seraient sans doute cognés plus d'une fois contre un mur ou auraient buté sur un pavé. Au lieu de ça, ils poursuivirent leur chemin sans encombre. L'espace d'un instant, Sienna entendit le murmure d'une fontaine, quelque part sur sa droite. Mais elle eut beau tourner la tête, elle ne vit rien, l'obscurité étant trop profonde.
     
    - C'est encore loin, chez toi? demanda Irissa après qu'ils se soient frayés un chemin à travers la ville pendant vingt bonnes minutes.
    - Plus trop, mais il va falloir monter un peu, répondit Nathan.
     
     Le groupe suivit en effet un chemin qui quittait la partie habitée de la ville pour gravir une autre colline.
     
    - Mais on prend la direction du château, constata Talia en levant la tête.
     
     En effet, la masse grise du château et de ses innombrables tours et toits se rapprochait d'eux au fur et à mesure qu'ils faisaient route vers elle.
     
    - Oh j'ai compris! s'exclama Irissa en se tournant vers Nathan. Tu vis au château, c'est ça? Ta famille fait partie des domestiques?
     
     Cette fois, Chris ne put cacher un franc éclat de rire et Nathan abandonna quelques instants Irissa le temps de s'en prendre de nouveau à son ami.
     
    - Cesse de rire, sombre crétin! maugréa-t-il.
    - Tu veut que je te dise, Nathan? murmura Chris pour que personne d'autre ne puisse l'entendre. J'ignore qui sont ces filles mais la blonde est réellement délicieuse...
    - Qu'est-ce que j'ai dis de si drôle? questionna Irissa en s'approchant.
     
     Pour toute réponse, Nathan fit signe aux filles de le suivre sur le côté du château, à l'intérieur duquel ils pénétrèrent par une vieille porte en bois. A l'intérieur, l'obscurité était au moins aussi profonde qu'à l'extérieur. Nathan récupéra vite quelques bougies, qu'il alluma dans le feu d'une cheminée et tendit aux jeunes filles. Puis il guida le groupe à travers un impressionnant dédales de couloirs étroits et d'escaliers en colimaçon, pour finir dans une partie du château où il y avait plus de place pour circuler et où le sol était recouvert de tapis. En levant sa chandelle, Sienna distingua de gigantesques tableaux accrochés aux murs.
     
    - Est-ce qu'on ne serait pas... dans les appartements de la famille royale? demanda timidement Melodia.
    - Si, en effet, répondit Chris d'un air détaché.
     
     Avant que d'autres paroles soient échangées, Nathan ouvrit une porte et le groupe se trouva dans une vaste pièce, digne d'un salon royal. Sienna n'osait pas s'asseoir tant les canapés avaient l'air moelleux. Une lueur tamisée éclairait la pièce mais Nathan alluma de nouvelles chandelles pour éclairer un peu plus. La jeune Terrienne ne put alors retenir une exclamation de ravissement. Trois canapés garnis de coussins à pompons entouraient une luxueuse table en bois précieux, devant une cheminée où ronronnait un feu qui réchauffait agréablement les lieux. Au-dessus, un gigantesque miroir faisait paraître le salon plus grand qu'il n'était en réalité. Sur le mur opposé, des tableaux représentaient divers personnages et une immense scène de chasse. Devant les fenêtres, des rideaux sombres avaient été tirés et le plafond se perdait plusieurs mètres au-dessus des têtes des jeunes gens. La décoration était également assurée par des porcelaines rares, des bibelots sculptés et ciselés à l'or fin... et un impressionnant lustre en cristal.
     Devant tant de magnificence, Talia, Sienna et Lila restèrent sans voix. Melodia admira la pièce en silence et Irissa, après un rapide coup d'oeil aux lieux, ne quitta plus Nathan du regard. Chris, lui, jeta sa torche, devenue inutile, dans le feu ronronnant.
     
    - Je pense qu'il est préférable que je vous le dise dès maintenant, commença Nathan. Je suis le prince Nathanael, l'héritier du trône de Mervonia. Ma mère est la reine de ce pays. Vous êtes ici dans mon salon privé. D'ailleurs, prenez place, je vous en prie, ajouta-t-il en désignant l'un des canapés.
     
     Après ces mots, il se passa un curieux phénomène. Irissa, d'habitude si vivante et bruyante, sembla incapable de prononcer le moindre mot. Sienna était presque sûre de savoir pourquoi. Vu ce qu'elle avait dit quelques instants plus tôt à Nathan, il y avait de quoi être plus que gênée... 
     
    - On t'a connu plus bavarde, Iri, remarqua Lila en croisant les bras avec un sourire malicieux. Tu n'as rien à dire au prince Nathanael? Après tout, tu es une princesse toi aussi...
     
     Sienna se tourna d'un coup vers Irissa.
     
    - Ah bon? Tu me l'avais jamais dit...
    - Peut-être parce qu'on ne se parle cordialement que depuis deux jours, répliqua Irissa avec un sourire un peu gêné. Mais Lila a raison. Je suis la princesse Irissa de Tir Nan Og.
    - Mais... mais..., balbutia Sienna. Si tu es une princesse, ça veut dire que Stefan est...
    - Un prince, oui, confirma Irissa avec un sourire.
     
     Cette fois, ce fut au tour de Sienna de rester sans voix.
     
    - Tir Nan Og? répéta Nathan. Je n'ai jamais entendu parler de cette contrée... Voudriez-vous vous asseoir et nous en dire plus, Altesse?
    - Seulement si on évite les titres et l'étiquette, répondit Irissa avec un sourire franc en prenant place dans un canapé.
     
     Sienna se laissa tomber à côté d'elle, et Lila s'assit près d'elle. Melodia et Talia s'installèrent de l'autre côté d'Irissa tandis que Nathan et Chris prirent place  en face.
     
    - Je suis d'accord, répondit Nathan. D'autant que je préfère que vous m'appeliez Nathan.
    - Pour continuer les présentations, je m'appelle Melodia, répliqua la plus petite des Féerix.
    - Mais d'où venez-vous? demanda Nathan après que Sienna, Lila et Talia se soient présentées à leur tour.
    - Le problème n'est pas vraiment de savoir d'où on vient, répondit Irissa. Mais plutôt de savoir si vous allez nous croire ou pas...
    - Essaye, répondit simplement Nathan.
    - Ok... Alors voilà. Nous venons d'une planète qui s'appelle Magix et qui se trouve dans une autre dimension, la Dimension Magique.
     
     En voyant Chris et Nathan ouvrir la bouche et dévisager les jeunes filles d'un air béat, Irissa soupira et s'enfonça dans le canapé.
     
    - Je savais que tu ne nous croirais pas..
    - Mais vous... vous êtes dans la Dimension Enchantée..., balbutia Nathan.
    - Ca on le sait, répondit Sienna. Mais à l'aide de mon médaillon magique, nous avons réussi à ouvrir un passage dans notre école et, via un miroir, ce passage nous a menées directement sur la colline où vous nous avez trouvées.
    - Un médaillon magique? releva Chris.
     
     Sienna hocha la tête et retira le médaillon de son cou pour le poser sur la table, vers les garçons. Elle n'avait pas peur qu'ils cherchent à le lui voler, elle sentait qu'elle ne prenait pas de risque à leur prêter son bijou. Chris récupéra l'objet et l'examina avec Nathan.
     
    - Magix et Mervonia ne répondent pas vraiment aux mêmes critères vestimentaires, ajouta Melodia. Et d'après ce qu'on a pu voir de la ville que nous avons traversés, l'architecture n'a rien à voir non plus.
    - Des légendes parlaient d'une autre dimension, loin d'ici, souffla Chris. Mais ce n'étaient que des récits de vieux fous...
    - C'est ce que nous pensions aussi, de notre côté, dit Irissa. Jusqu'à ce qu'on ait la preuve du contraire.
     
     Nathan se leva et se mit à faire les cent pas devant le feu, tandis que Chris rendait à Sienna son médaillon.
     
    - Où as-tu eu ce médaillon? demanda Nathan à la jeune fille.
    - Je l'ai trouvé dans les affaires de me ma mère. Mais je ne sais pas où elle l'a eu. Elle a du le trouver sans savoir ce que c'est. Mes parents détestent la magie, elle n'aurait jamais gardé ce bijou si elle savait qu'il avait des pouvoirs. En tout cas, je ne l'ai jamais vue avec.
    - Tu l'as piqué à ta mère? interrogea Chris avec un sourire narquois.
    - Non! répliqua Sienna, choquée. En fait, je...
    - Ses parents ont été attaqués par une force mystérieuse il y a quelques jours, intervint Irissa. A l'heure qu'il est, personne dans notre monde ne sait exactement comment rompre le sort qui les a pétrifiés. Ce qu'on sait par contre, c'est que cette chose a aussi tenté de s'en prendre à Sienna. Pour la mettre en sécurité, ma marraine a décidé que Sienna devait venir à Magix, où elle serait plus en sécurité que sur sa planète d'origine, la Terre. C'est en préparant ses affaires pour partir que Sienna a trouvé le médaillon. Il émettait une lueur bizarre... Elle a pensé qu'elle devrait le prendre avec elle et l'a gardé.
     
     Sienna remercia son amie du regard. Raconter cette histoire lui était toujours aussi pénible.
     
    - C'est quoi la Terre? interrogea Nathan. Je croyais que vous veniez de Magix?
    - C'est mon cas, dit Talia. Et c'est le cas de Melodia aussi. Mais Irissa, Sienna et Lila viennent de la Terre, une autre planète de notre dimension. La Terre a ça de spécial que pendant des siècles, elle a été privée de magie. D'horribles chasseurs de fées ont fait disparaître les fées qui y vivaient. Mais la mère d'Irissa, sa marraine et ma mère font partie des fées venues de Magix qui se sont battues contre ces sorciers. Depuis environ vingt ans, la Terre vit de nouveau avec la magie mais la vie des Terriens n'a pas été trop bouleversée, en dehors du fait que maintenant ils savent que la magie existe.
    - Mes parents font partie des gens qui considèrent la magie comme dangereuse, expliqua Sienna. Et ils... ne savaient même pas que j'ai des pouvoirs magiques. Je l'ai découvert quand cette chose m'a attaquée...
    - Et Tir Nan Og? questionna encore Nathan.
    - C'est une dimension magique particulière, non loin de la Terre. C'est le royaume des fées de la Terre, expliqua Irissa. Il y a vingt ans, ma grand mère à renoncer à régner dessus. Après sa captivité, elle voulait profiter de la vie auprès de mon grand père, un Terrien, et de sa fille, une fée comme elle. Ma mère n'avait pas encore l'âge de régner alors c'est une amie de ma grand mère qui a assuré la régence. Puis, lorsque ma mère a atteint l'âge de devenir reine à son tour, elle n'a pas voulu troubler l'ordre des choses. Nebula, celle qui assurait la régence, était une reine très respectée et ma mère n'a jamais beaucoup pratiqué la magie. Elle a appris tout ce qu'il y avait à savoir sur son rôle de reine, au cas où, puis a laissé le soin à Nebula et ensuite à sa fille de régner sur Tir Nan Og.
    - Je vois, acquiesça Nathan. Mais s'il le faut, elle est prête à régner c'est ça? C'est une décision plutôt responsable de sa part.
     
     Irissa approuva d'un hochement de tête.
     
    - Elle m'a emmenée à Tir Nan Og chaque fois que j'en ai émis le souhait, poursuivit la jeune fille. Mais je suis comme elle, je ne connais mon rôle de princesse qu'en théorie. En fait, je vis comme toutes les autres filles de mon âge. Alors oui, je suis une princesse c'est vrai, mais je n'en ai que le titre, pas la fonction. La vraie princesse de Tir Nan Og est la fille de Nebula.
    - Je ne suis pas d'accord avec ça, objecta doucement Nathan. Cette femme n'a pas la moindre goutte de sang royal qui coule en elle. Ta mère et toi avez le sang bleu, par votre grand-mère. Tu es une véritable princesse.
     
     Irissa rougit légèrement mais ne répondit pas.
     
    - Quelle est cette école dont vous parliez? interrogea Chris. A partir de laquelle vous êtes venues jusqu'à nous...
    - Eh bien nous étudions toutes dans la même école de Magix, répondit Melodia. A Alfea, une école pour fées.
    - Parce qu'en plus vous êtes toutes des fées?! s'exclama Chris en manquant de tomber du canapé.
     
     Melodia, surprise de la réaction du jeune homme, hocha légèrement la tête tandis qu'il les dévisageait les unes après les autres, pour finalement se tourner vers son ami.
     
    - Nathan...
     
     Le jeune prince hocha la tête et reporta son attention sur le Féerix Club.
     
    - Damoiselles, j'ai bien peur d'avoir une immense faveur à vous demander.
     
     Un silence lourd suivit ces quelques paroles. Une tension palpable apparut dans l'air. Sienna le sentait: l'heure des révélations avait sonné. Elles allaient apprendre des choses importantes, peut-être même des choses qui changeraient leur vie. Et elle-même espérait qu'elle en saurait plus sur la façon d'aider ses parents. Il était tard et dans quelques heures, les jeune filles devraient suivre une nouvelle journée de cours de magie. Pourtant, aucune des cinq n'eut l'idée d'objecter qu'elles devaient rentrer dormir et toutes attendaient, un peu crispées, que Nathan reprenne la parole. Irissa l'encouragea d'un sourire et Nathan se rassit dans le canapé.
     
    - En fait, il vaut surement mieux que je vous raconte tout depuis le début, sinon vous n'allez rien comprendre à ma requête.
     
     Les jeunes gens s'installèrent tous confortablement, sentant que le récit qui allait suivre promettait d'être assez long.
     
    - Tout d'abord, commença Nathan, j'ignore à quoi ressemble la Dimension Magique, mais sachez que dans la Dimension Enchantée, il y a une multitude de royaumes. La plupart ne sont pas très grands d'ailleurs mais tous vivent relativement en bonne entente. Le commerce entre les royaumes est très développé et les peuples des différentes planètes s'entraident entre elles pour compenser les faibles ressources de chacune. Je ne vais pas prétendre que je connais toutes les planètes, loin de là, on raconte qu'il y en a un nombre infini. Mais il y en a une que tout le monde connaît, car c'est la plus grande toute: l'empire de Sirusya.
    - Est-ce que l'empire aussi participe aux échanges avec les autres planètes? demanda Sienna.
    - Jusqu'à récemment, oui, répondit Nathan. Le peuple de Sirusya s'est toujours montré distant avec les autres peuples, un peu hautain. Malgré tout, de nombreuses routes commerciales reliaient l'empire au reste de la dimension. Mais il y a trois ans, tout a changé.
    - Qu'est-ce qui s'est passé? demanda Lila.
    - Un nouvel empereur est monté sur le trône. Et il n'avait rien à voir avec les précédents... Il ne voulait pas de relations commerciales et amicales avec les autres royaumes. Il ne voulait pas bénéficier des richesses de notre dimension à travers le commerce, le troc ou même l'échange culturel. Il voulait asservir tous les autres peuples et annexer tous les royaumes pour que la dimension ne soit plus qu'un seul vaste empire.
    - Il a fait la guerre à toute une dimension?! s'étonna Irissa en ouvrant des yeux ronds. Mais c'est insensé, sa défaite était assurée!
    - Si seulement..., soupira Nathan. Nous avons longtemps pensé que le seul avantage de l'empire était une armée équipée de magitechnologie de pointe. Ce qui était déjà en soi un problème énorme. Mais nous sous-estimions totalement les pouvoirs magiques que l'empereur a à sa disposition. Il a très bien préparé son invasion. Il a commencé par s'attaquer aux petites planètes qui l'entouraient, des royaumes faibles, qui se sont vite rendus. Devant ces attaques, la majorité des autres royaumes de la dimension ont déclaré la guerre à Sirusya. Mervonia fait partie de ceux-là.
    - Tout a l'air calme dehors, constata Talia. La guerre est finie?
    - Non, répondit sombrement Nathan. La guerre dure toujours. Mais il n'y a pas de combat. L'empereur a décidé d'utiliser une toute autre méthode pour nous faire tous plier.
    - Quelle méthode? demanda Sienna dans un souffle inquiet.
    - La faim! s'exclama Chris en se levant d'un bond et en se mettant à faire les cent pas à l'exact endroit où Nathan avait fait de même un peu plus tôt. Par un odieux sortilège que nous n'arrivons pas à comprendre, l'empereur a fermé toutes les routes commerciales et emprisonné chaque royaume résistant dans une sphère magique inviolable. Chaque royaume est prisonnier et séparé des autres.
    - Certains pays n'ont pas les ressources nécessaires pour nourrir leur population, poursuivit Nathan. Ou pour produire des médicaments. Ou même vont manquer d'eau à cause de cette isolation forcée. Des populations entières sont mises en péril à cause de cette stratégie. Ces sphères empêchent aussi la plupart des appareils qui utilisent la magitechnologie de fonctionner. C'est pour ça qu'on ne se sert plus des motos volantes. Les moyens de communication interplanétaires sont coupés, eux aussi.
    - Et l'empereur espère que les chefs des différentes planètes préfèreront se soumettre que laisser leur population mourir, c'est ça? interrogea Irissa.
     
     Nathan approuva d'un bref hochement de tête. Un silence pesant s'abattit sur le salon. Sienna était profondément choquée. Elle n'arrivait pas à imaginer qu'un seul être puisse se montrer aussi cruel et impitoyable. Elle songeait aux planètes les plus menacées. Peut-être que, sous leur sphère magique, leurs terres n'étaient déjà plus qu'un vaste cimetière? Cette seule pensée était insupportable et la jeune fille sentit une larme glisser silencieusement le long de sa joue. A ses côtés, ses amies étaient dans le même état qu'elle, elles se sentaient toutes atteintes par ce qui se passait et incapables d'y rester insensibles.
     
    - La magie ne devrait jamais être utilisée comme cela, souffla Irissa. Jamais...
    - Trois ans... Combien de peuples ont cédé depuis...? se demanda Melodia à voix haute.
    - Nous ignorons tout de ce qui se passe en dehors, affirma Chris.
    - Ma question est sans doute stupide, commença Lila. Mais le sort ne peut pas être rompu? Personne à Mervonia n'est assez puissant pour le rompre?
    - Non mais... Peu de temps après l'apparition de la sphère, quelque chose de spécial est arrivé, dit Nathan. Un homme que personne n'avait jamais vu s'est installé près de la forêt. Il se fait appeler le Gardien. Quand je suis allé le trouver, il m'a fait d'incroyables révélations. Il m'a dit que le sort de l'empereur pouvait être levé, qu'il y avait un moyen de libérer Mervonia.
    - C'est une très bonne nouvelle! s'enthousiasma Irissa.
    - Ne te réjouis pas trop vite. Il a aussi dit que pour cela, il fallait ouvrir les cinq portes magiques qui étaient dissimulées dans Mervonia. Une fois ouvertes, le sort devrait être brisé. Et pour trouver les portes, il faut récupérer une carte magique auprès du Gardien. Mais il a refusé de me la donner.
    - Pourquoi ça? s'étonna Talia.
    - Il dit que je ne suis pas la bonne personne, qu'il attend... « des fées venues de loin », expliqua Nathan. Je lui ai présenté toutes les fées de Mervonia mais il m'a chaque fois répondu que ça n'allait pas. Et il arrêtait pas de répéter une phrase étrange, à propos des clés et des portes...
    - Toutes les portes doivent être ouvertes, toutes les clés doivent être trouvées. Quel que soit l'endroit où elles sont cachées.
     
     Tout le groupe se tourna d'un même mouvement vers Sienna.
     
    - Comment tu sais ça? s'étonna Nathan.
    - Je.. je l'ai entendu, répondit timidement Sienna.
    - La faveur que tu voulais nous demander, ce ne serait pas de t'accompagner voir ce Gardien? demanda Irissa.
    - Si, avoua Nathan. Et je sais que je vous demande beaucoup. Mais je ne vois que vous...
    - Mais, s'il nous confie la carte, on va avoir une longue mission devant nous, pour trouver les portes, objecta Lila. Et peut-être même dangereuse. Je ne sais pas si on peut... 
    - Tu préfèrerais qu'on laisse le peuple de Mervonia courir à sa perte alors qu'on peut peut-être l'aider? demanda Irissa
    - Non mais....
    - On doit le faire, dit doucement Sienna.
    - Mais Sienna, tu...
     
     Sienna se leva d'un bond et coupa court aux objections de Lila.
     
    - Tu ne comprends pas Lila. Si on sauve Mervonia, on pourra peut-être sauver d'autres royaumes.
    - Oui mais...
    - Quelque part dans cette dimension se trouve le moyen de sauver mes parents, poursuivit Sienna, les larmes aux yeux. Je ferai tous les royaumes s'il le faut mais je les sauverai! Je sais que je ne suis pas comme vous, je n'ai pas beaucoup de pouvoir, je ne suis pas une fée puissante et j'ai même peur d'utiliser la magie, mais je n'abandonnerai pas mes parents! Et je ne peux pas non plus laisser tomber tous ces gens et avoir la conscience tranquille! Certains de ces royaumes sont peut-être devenus de véritables tombeaux!
     
     Lila ne répondit rien. Au fur et à mesure de son discours et bien qu'elle n'y ait pas prêté attention, le médaillon de Sienna se mit à briller d'une lumière blanche et pure. Même la jeune fille sembla irradier l'espace d'un instant. Il y avait tant de foi et d'humanité dans son discours que personne n'y resta insensible.
     
    - On avait dit qu'on raconterait tout à Flora demain matin, rappela Talia. Mais si on va voir le Gardien, on va avoir besoin du médaillon plus d'une fois...
    - Et bien..., commença Irissa en faisant rasseoir Sienna près d'elle pour la prendre dans ses bras, on sait que Mervonia ne présente pas de danger pour nous, enfin pas vraiment. Et qu'aucune armée d'alien ne risque d'envahir Alfea vu qu'on semble être les seules à pouvoir utiliser le miroir. Alors je crois que... notre secret n'est pas à quelques jours près...
    - Alors... vous acceptez de nous aider? demanda Nathan du bout des lèvres, les yeux pleins d'espoir.
     
     Lila hésita, regarda ses amies les unes après les autres, puis déclara:
     
    - Oui, je crois qu'on a pris notre décision. On va vous aider, autant qu'on pourra.
    - Merveilleux! On peut y aller dès demain?!
     
     Après l'accord du Féerix Club, l'ambiance dans le salon devint un peu plus festive. Le prince de Mervonia semblait fou de joie, de même que son ami. Talia, Lila et Melodia se demandaient ce qui allait arriver maintenant, tandis que Sienna avait du mal à réaliser son impressionnante prise de parole et l'énergie qui l'avait habitée à cet instant. Au milieu des réjouissances, on put voir notamment Nathan prendre la jolie Irissa dans ses bras pour la remercier.
     
     
      A des milliers de kilomètres de là, la nuit d'une belle femme à la crinière de feu fut interrompue brusquement. Dans un sursaut, elle se réveilla, prit une minute pour calmer sa respiration et tourna la tête de côté pour s'assurer qu'elle n'avait pas réveillé son cher et tendre, allongé près d'elle, dans le luxueux lit qu'ils partageaient depuis des années. Mais tout allait bien de ce côté, son époux dormait paisiblement et la femme en profita pour se glisser hors du lit, sa longue chemise de nuit en soie glissant sur ses jambes. Pieds nus, elle rejoignit la fenêtre et en écarta le lourd rideau de velours. La lune baigna d'une lumière laiteuse son doux visage et ses yeux turquoise scrutèrent le ciel constellé d'étoiles. L'une d'entre elle brilla particulièrement fort. L'espace d'un instant, son éclat fut même plus intense que celui de la lune, puis elle redevint une étoile parmi tant d'autres. Comme si ce simple événement astronomique avait un sens particulier caché, la femme eut un sourire.
     
    - Il semble que quelqu'un ait accepté sa mission, murmura-t-elle pour elle-même d'un ton ravi.
     
     Laissant là ses contemplations nocturnes, elle retourna dans son lit et acheva sa nuit dans les bras de son bien-aimé.
     
    Vous avez aimé le chapitre 9 de Féerix Club? Découvrez tout de suite le chapitre 10: "Les Magiciens de Flèche d'Azur"! => cliquez ici !! 
     


     

    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script><script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"> </script>
     

  • Commentaires

    1
    floralovely
    Mercredi 12 Mai 2010 à 12:32
    waouh ! Il est génial !!
    2
    fan des winx !!!!
    Mercredi 12 Mai 2010 à 13:11
    j'adore !! mercii beaucoup pour ce merveilleux chapitre !! Avec ton histoire tu pourrais écrire un livre, tout le monde l'achèterais !! mdr !! :P
    3
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Mercredi 12 Mai 2010 à 13:55
    j'aimerais bien lol Le problème c'est que tout ce qui concerne le winx club ne m'appartient pas donc je peux pas le commercialiser :p
    4
    Miley fairyx
    Mercredi 12 Mai 2010 à 17:30
    C'est tro0 biien on apprends pleiin de truk ceii tro0 k0ol jaii juste une question qui me tracase ceii kii la directrice de tour nuage ?
    5
    Eden Gillys
    Mercredi 12 Mai 2010 à 18:43
    Magnifico !
    Oh... je l'ai déjà dit ça, non ?
    Nebula en force (de figurant) hé hé =)
    Et j'adore le passage d'Irissa et Nathan xD "Il est migon ?"
    Wouh, du Stel' tout craché nan ? ;)
    Nathanael, j'aime beaucoup, c'est trés joli je trouve =D
    6
    Carnelian
    Jeudi 13 Mai 2010 à 09:27
    Merveilleuuuuux *-* J'adore ! ♥
    Mais . . . tu m'as pas prévenueee TT C'est pas bien "é.è
    7
    fan des winx !!!!
    Jeudi 13 Mai 2010 à 11:22
    A oui c vrai :P j'avais oublier ce détail ! Pas grave, ta beaucoup de lecteur quand meme sans le faire en livre mdr ! On a attendu longtemp pour lire ce chapitre mais sa vaut le coup !! :)
    8
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Vendredi 14 Mai 2010 à 12:17
    mercii
    9
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Vendredi 14 Mai 2010 à 12:21
    Ah mais tu la lis? Roo entre mes copines qui la lisent et celles qui la lisent pas je confonds Xd
    10
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Vendredi 14 Mai 2010 à 12:23
    Iri a un côté Stel' c'est clair XD Nathan devait pas s'appeler comme ça à la base.
    Mais y'a un Nathaniel dans gossip girl et j'aime trop comment ça sonne XD Je préfère Nathanael à Nathaniel mais ça vient de là quoi mdr
    11
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Vendredi 14 Mai 2010 à 12:24
    A l'heure actuelle, vous le saurez pas =D
    12
    elyon
    Dimanche 16 Mai 2010 à 22:49
    on veut le chapitre 10 !
    on veut le chapitre 10 !
    on veut le chapitre 10 !
    on veut le chapitre 10 !
    trop trop bien c 'est extraordinnaire ! O_O
    13
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Dimanche 16 Mai 2010 à 22:52
    merci XD
    14
    kilaryx
    Lundi 17 Mai 2010 à 23:09
    j'adore ton histoire, elle est magnifique. mais personnellement, j'aurai préféré que tu laisses les noms des garçons de winx club génération, (malik, jason et théo) mais bref, j'attends avec impatience ton chapitre 10, qui promets d'être super !!!! alors, bonne chance ! ^^
    15
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Lundi 17 Mai 2010 à 23:18
    mercii
    16
    liamia
    Jeudi 27 Mai 2010 à 23:52
    J'adore ton hsitoire!J'ai hate au chapitre 10.
    17
    Eleodie
    Samedi 29 Mai 2010 à 18:36
    J'adore trop ta fanfic quand arrive la suite ?
    18
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Dimanche 30 Mai 2010 à 10:44
    dès que possible
    19
    nina
    Lundi 31 Mai 2010 à 17:39
    vive le chapitre 10
    stp lula il est pour quand le chapitre 10 parce que ton conte est tellement passionnant que c es insuportabled attendre la suite
    bravo
    20
    lola
    Vendredi 25 Juin 2010 à 20:12
    VITE le chapitre 10 XDDD jrii paa bes0oiinn de te préssé maii juste ou est-ce que on peu trouver ton ancienne fic "winx generation" xD sa m'intéresse...
    21
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Vendredi 25 Juin 2010 à 20:20
    on ne la trouve plus, je crois que j'ai même plus les articles. Mais tu rates rien parce que y'avait que 3 chapitres et Féerix Club est bien mieux
    22
    Abby
    Lundi 28 Juin 2010 à 14:44
    J'aime ta fic *O* En lisant le premier chapitre, je pensais pas accrocher, mais au final, si *O* Juste une question ^_^' Est-ce que tu préviens les personnes de la suite ? (si oui, pourrais-tu me prévenir sur http://bloomstellawinx.skyrock.com, s'il-te-plaît ? Merci d'avance :3)
    J'attends le chapitre 10 donc :D
    23
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Lundi 28 Juin 2010 à 14:45
    non je préviens pas parce que ça ferait trop de gens à prévenir XD

    Quand je poste la suite, je préviens sur l'édito (la page d'accueil du blog) et le forum fr3, c'est tout
    24
    Sluciecka
    Vendredi 9 Juillet 2010 à 13:07
    Moi j'aime tout sauf :
    REMARQUE : Tina pourrai faire partie du Féérix Club. Dès le début je l'adorait, mais après j'y ai plus pensé, et maintenant, j'aimerai bien.
    a+

    Sluciecka !!!
    25
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Vendredi 9 Juillet 2010 à 13:53
    oui certes sauf que le féerix club c'est déjà 5 personnes et si j'en mets 15 dès le début c'est ingérable ;)
    26
    sopho
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 11:56
    trop bien chapitre 10ou je vais MOURIRRRRRRRR
    27
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Vendredi 29 Octobre 2010 à 11:58
    alors certes j'ai oublié de mettre le lien, mais y'a quand un sommaire à la rubrique, les chapitres 10 et 11 sont dispo depuis un moment...
    28
    seiralove33
    Dimanche 7 Novembre 2010 à 17:17
    Salut Lula!

    Wahou! J'adore le chapitre 9 de Féerix Club. C'est super bien écrit.


    Bravo!
    29
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Lundi 8 Novembre 2010 à 01:15
    merci ^^
    30
    Veeroe
    Samedi 16 Avril 2011 à 04:58
    Dit, tu pourrais pas mettre le chapitre 10 ?
    J'aime trop t'a fiction ! :D
    31
    lula feerique1 Profil de lula feerique1
    Samedi 16 Avril 2011 à 09:05
    Ah zut j'ai pas mis le lien en bas de page. Mais il y est le chapitre 10, de même que les 11 et 12, clique sur le sommaire en haut de la page pour y accéder au pire
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :